Les profits trimestriels de GM portés par la demande américaine

le
0
GENERAL MOTORS FAIT MIEUX QUE PRÉVU AU 3E TRIMESTRE
GENERAL MOTORS FAIT MIEUX QUE PRÉVU AU 3E TRIMESTRE

DETROIT (Reuters) - General Motors a publié mercredi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes grâce à une amélioration de ses activités en Europe et en Amérique du Nord, où les ventes ont été soutenues par la commercialisation de nouveaux modèles.

Ces chiffres ont été salués par les investisseurs, le titre GM s'adjugeant 3,38% à 37,28 dollars à 15h20 GMT alors que le S&P était presque inchangé.

Le directeur financier Dan Ammann a déclaré que la filiale européenne du constructeur américain était en bonne voie pour atteindre son objectif d'un retour à l'équilibre d'ici deux ans. Pour la première fois en deux ans, le chiffre d'affaires a progressé en Europe.

"Ce qui se passe en Europe est tout à fait en phase avec le plan que nous avons élaboré", a-t-il dit.

"Notre objectif est de revenir au point mort à l'horizon 2015, clairement, nous sommes en bonne voie."

La perte accusée sur le sol européen s'est réduite de plus de moitié à 214 millions de dollars contre 487 millions un an auparavant en raison notamment d'une compression des coûts et d'une hausse du chiffre d'affaires en base annuelle pour la première fois depuis deux ans. Les analystes anticipaient une perte de 267,7 millions de dollars.

"Nous pensons que la direction a pris de l'avance dans son projet de revenir au point mort d'ici la moitié de la décennie", écrit Joseph Amaturo, analyste de Buckingham Research.

L'OBJECTIF DE MARGE À PORTÉE DE MAIN

Le bénéfice net part du groupe, allié à PSA Peugeot Citroën depuis février 2012, est ressorti à 757 millions de dollars, soit 45 cents par action, au troisième trimestre contre 1,48 milliard (89 cents) un an auparavant.

Hors exceptionnels liés au rachat d'actions préférentielles et à des charges fiscales, le bénéfice par action ressort à 96 cents, deux cents de plus que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires a progressé de 3,7% à 38,98 milliards de dollars, moins que les 39,49 milliards de dollars anticipés par les analystes.

La réduction des pertes en Europe et la vigueur du marché américain ont permis de compenser le recul des résultats dans la division internationale, qui comprend la Chine et l'Amérique du Sud et dont le profit a chuté de 61% à 299 millions de dollars. Les analystes anticipaient en moyenne 329,2 millions de dollars.

En Amérique du Nord, le bénéfice d'exploitation a bondi de 27% à 2,19 milliards de dollars en partie grâce à des hausses de prix, contre 2,13 milliards attendus.

Les ventes ont également été portées par la commercialisation des versions du pickup Chevrolet Silverado ou de la Berline Impala. Selon plusieurs analystes, cette tendance devrait se confirmer avec la sortie d'une nouvelle gamme de pickups et de SUV de grand gabarit dès 2014.

La marge bénéficiaire a quant à elle progressé à 9,3% contre 7,7% l'année dernière. GM s'est fixé pour objectif d'atteindre 10%.

Selon Itay Michaeli, analyste de Citi, ce chiffre "étaye la crédibilité" de l'objectif de 10% de marge affiché par GM.

Ben Klayman et Deepa Seetharaman; Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Gilles Guillaume

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant