Les profits des majors servent leur quête de gisements 

le
0
Total a clos le bal des publications des résultats annuels, toujours spectaculaires, des grandes compagnies pétrolières mondiales. Voici comment les «majors» utilisent cette manne.

Produire, encore et toujours, pour répondre à une demande mondiale de pétrole que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) vient de revoir à la hausse, à hauteur de 89,3 millions de barils par jour (Mbj) pour 2011. Pour y faire face, les «majors» concentrent leurs efforts sur l'exploration-production, qui représente en moyenne 70% de leurs investissements. «C'est un domaine ultracapitalistique, qui implique en outre de prendre des risques», souligne Pierre Terzian, directeur de l'hebdomadaire spécialisé Pétrostratégies. Certains nouveaux gisements se révèlent en effet moins prometteurs que prévu.

En 2010, les dépenses d'investissements d'ExxonMobil, le numéro un mondial du secteur (avec un chiffre d'affaires supérieur à 105 milliards de dollars), ont atteint le montant record de 32,2 milliards de dollars. «Les ressources étant de plus en plus difficiles d'accès, les grandes compagnies disposent de peu de moyens pour devenir des leaders sur d'autres segme

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant