Les produits «Euro 2016» arrivent en force dans les rayons

le
0

Des magasins de jouets aux rayons alimentaires des supermarchés, les marques surfent sur l'«Euromania», à quelques jours de l'ouverture du championnat de football. Parmi les «best-of» des produits dérivés, les autocollants Panini cartonnent.

Le coup d'envoi de l'Euro 2016 n'est pas encore donné, et le déroulement de la compétition de football risque bien d'être perturbé par les grèves et manifestations à répétition qui se profilent. Malgré tout, l'«Euromania» gagne du terrain en France, comme en témoigne le succès de l'incontournable album Panini et ses autocollants «UEFA Euro 2016». Le pack de vignettes à l'effigie des footballeurs est le jouet le plus vendu en France depuis fin avril avec 537.000 paquets déjà écoulés, selon les chiffres dévoilés cette semaine par le spécialiste des études de marché The NPD Group.

«Les ventes de jouets liés à l'Euro 2016 sont en hausse de presque 70% en France à fin avril par rapport à la même période en 2014 lors du Mondial», souligne Frédérique Tutt, Expert Monde du marché du Jouet chez The NPD Group. À l'occasion de la coupe du monde il y a deux ans, 1 million et demi de jouets et paquets de cartes avaient été vendus. «On s'attend à une accélération du phénomène alors que la campagne médiatique s'intensifie et que l'ouverture officielle de la compétition approche.»

» LIRE AUSSI:Les menaces de mouvements sociaux pleuvent sur l'Euro 2016

L'«effet Euro 2016» ne se limite pas aux rayons de jouets. Quelque 5000 références de produits dérivés officiels sont commercialisés. «Nous avons sélectionné une cinquantaine de licenciés qui ont développé des produits de catégories très variées, comme le textile, l'édition, la bagagerie, des ballons, des peluches ou encore des tasses et porte-clés, tous vendus sous la marque UEFA EURO 2016», explique Mickael Andreo, directeur du licensing d'IMG World, la société qui gère les droits des produits dérivés de la compétition au niveau mondial. «L'essentiel des ventes se fera logiquement en Europe, mais les produits officiels seront également distribués en Chine, en Thailande, au Japon ou encore aux États-Unis», précise-t-il.

L'Euro 2016 compte 16 sponsors officiels - Adidas, Tourtel, Coca-Cola, Continental, Hisense, Hyundai-Kia, McDonald's, Orange, Socar, Turkish Airlines, Crédit agricole, FDJ, Abritel HomeAway, La Poste, Proman et la SNCF - qui sont les seules marques à pouvoir utiliser le logo, la mascotte ou la chanson officielle de la compétition. Parmi ces partenaires privilégiés, Coca-Cola déploie un dispositif audacieux de communication. La marque de sodas fera gagner aux consommateurs 150 ballons utilisés durant les matches de la compétition. Elle proposera également aux spectateurs dans les stades de commander leur boisson et leur sandwich via leur smartphone et d'être livrés à leur place.

Retombées commerciales

«Mais d'autres marques vont profiter de l'évènement pour tenter d'accroître leurs ventes, en décorant leurs emballages avec des ballons ou des drapeaux tricolores», ajoute Mickael Andreo. Depuis début mai, Bel Foodservice a rhabillé ses portions Mini Babybel Rouge aux couleurs des pays participant à la compétition. Cette édition limitée compte 24 modèles à collectionner. De même, Monin, le spécialiste des sirops pour cocktails, a confectionné un coffret inédit aux couleurs de la France. La marque Maître Coq, quant à elle, offre dans ses paquets de Coq'Ailes Nature un kit de maquillage pour les fans qui voudront se grimer en bleu-blanc-rouge les soirs de match...

Quelque 2,5 millions de spectateurs sont attendus pour l'Euro 2016, dont 1,5 million de visiteurs étrangers. Selon une récente étude du Centre du Droit et de l'Economie du Sport (CEDS), le championnat devrait générer 1,266 milliard d'euros de retombées économiques pour le pays, en particulier pour les 10 villes hôtes de l'évènement. Les dépenses des spectateurs dans les stades, par exemple, devraient atteindre 593 millions d'euros au total. À eux seuls, les spectateurs étrangers devraient dépenser en moyenne 500 euros par jour et par personne!

» LIRE AUSSI: Dans seize jours, l'Euro 2016 sera un défi majeur pour les forces de l'ordre

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant