Les produits du terroir prétexte à de sacrées tromperies

le
0
Les produits du terroir prétexte à de sacrées tromperies
Les produits du terroir prétexte à de sacrées tromperies

Qu'il est doux, l'été, de délaisser l'univers aseptisé des grandes surfaces pour arpenter les allées ensoleillées des marchés. Croquer un bout de melon par-ci, une petite tranche de saucisson par-là et papoter deux minutes avec le vendeur. Se laisser séduire par un souvenir et acheter, enfin, de vrais produits qui fleurent bon nos régions. Mais ces commerçants si authentiques peuvent aussi se révéler être de sacrés filous. En cet été 2014, dans le cadre de la traditionnelle opération vacances, les services de la répression des fraudes -- près de 3 000 agents au total -- posent un oeil affûté sur ces commerçants qui jouent sur la corde sensible du terroir et du made in France.

Faire la chasse aux pratiques commerciales trompeuses

« Les vacanciers, en quête d'authenticité, recherchent sur les marchés des produits locaux et de qualité », explique-t-on à la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) pour laquelle les « marchés forains » sont l'une des priorités 2014. Souvent, c'est la mise en situation du produit qui s'apparente à une « pratique commerciale trompeuse », selon la DGCCRF. « C'est du théâtre. Le type est habillé en provençal, il a l'accent, il sourit, les gens sont convaincus par l'ambiance », insiste Christian Pinatel, de l'Association française interprofessionnelle de l'olive (Afidol). L'idée n'est pas de rejeter les produits fabriqués hors des frontières françaises mais de dénoncer l'écart entre le discours et la véritable origine du produit. « Sur les marchés, il y a de quoi s'agacer. C'est le dernier endroit où il faut aller pour trouver des produits français ! » rage Vincent Mignérat, le président de l'Association interprofessionnelle des herbes de Provence.

Aux professionnels aussi de tirer la sonnette d'alarme et d'expliquer la valeur de leur savoir-faire, et aux acheteurs de faire preuve d'encore plus de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant