Les produits Apple perdent leurs certifications "green"

le
0
Cette information n?améliorera pas la réputation environnementale de la marque à la pomme, au bilan carbone déjà lourd...
Cette information n?améliorera pas la réputation environnementale de la marque à la pomme, au bilan carbone déjà lourd...
Les nouvelles technologies du géant de Cupertino (Californie) ne miseraient pas assez sur le développement durable.



De quoi dissiper le vent d'enthousiasme qui souffle depuis les annonces de la direction de verdir les datacenters du groupe co-fondé par feu Steve Jobs. Un pas en avant, un pas en arrière : les associations de protection de l'environnement, au premier rang desquelles Greenpeace, qui suit le « dossier » Apple de près depuis de longues années, pourraient s'en donner à c?ur joie. Trop occupée à faire dans le toujours plus léger et le toujours plus mince, la marque à la pomme en a il est vrai oublié les fondements d'un recyclage sain de ses produits, perdant en conséquence la certification du programme Electronic Product Environmental Assessment Tool (EPEAT) sur des produits électroniques, lequel oblige les entreprises participantes à répondre à certaines normes environnementales.

Mis en cause : des ordinateurs consolidés non pas au moyen de vis, mais grâce à une colle spécialement étudiée pour eux. La facilité de démontage, donc de recyclage, s'en trouve du coup grandement remise en question et les produits ne peuvent pas suivre les voies traditionnelles de traitement des matériaux usagés.


Un ver dans la pomme du développement durable

Une perte préjudiciable pour Apple, qui paradoxalement a lancé il y a deux mois le chantier de la construction d'un complexe photovoltaïque en Caroline du Nord (États-Unis) pour alimenter ses centres de données avec de l'énergie solaire, l'objectif étant bien sûr d'alléger son bilan carbone. On soulignera en outre que les administrations gouvernementales américaines sont censées utiliser 95 % d'outils technologiques flanqués du label EPEAT, aussi ladite perte fait-elle également les affaires de la concurrence.

« Les responsables d'Apple ont dit que leur stratégie de conception n'était plus compatible avec les exigences EPEAT », a indiqué Robert Frisbee, directeur général de l'EPEAT, cité par nos confrères du site Internet américain Treehugger.com. Une nouvelle orientation très discutable, même si un centre de recyclage approuvé par l'entreprise disposerait des outils pour traiter ses déchets électroniques. Il se murmure enfin qu'Apple pourrait à terme instaurer ses propres normes environnementales.

Affaire à suivre de près?
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant