Les producteurs TV ne veulent pas céder leurs droits

le
1
Une partie du monde de la création estime que les assises de l'audiovisuel ne permettront pas d'arriver à un consensus avec les télévisions.

Les assises de l'audiovisuel qui se dérouleront mercredi 5 juin afin de réformer l'audiovisuel laissent les producteurs sceptiques. Principale pierre d'achoppement: les chaînes veulent mettre la main sur les productions qu'elles financent. Les producteurs audiovisuels sont contre. «Se retrouver dans ces assises ouvertes n'est pas la meilleure manière de discuter de manière franche avec les chaînes de télévision», soulignent Paul Rozenberg et Thomas Anargyros, vice-présidents de l'Union des syndicats des producteurs audiovisuels. «Le fait que cette journée se fasse sous l'égide des pouvoirs publics va cristalliser les positions des uns et des autres», affirment-ils. «Les meilleurs accords sont toujours ceux qui se font entre partenaires sociaux, l'État n'arrivant qu'en bout de course si aucune solution n'a pu se dégager», ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • yt75 le mercredi 5 juin 2013 à 10:54

    Ce qu'il manque est un nouveau rôle pour cela : http://iiscn.wordpress.com/2011/05/15/concepts-economie-numerique-draft/ et cela http://iiscn.wordpress.com/2011/06/29/idenum-une-mauvaise-idee/ (le même)