Les producteurs démunis face aux vols de fruits et légumes

le
0
Faits de particuliers dans le besoin ou indélicats, ou bien d'organisations qui revendent à la sauvette, les vols dans les champs et serres se banalisent.

Un fléau qui empoisonne la vie des agriculteurs. Si la cueillette sauvage dans les champs et arbres a toujours existé, les producteurs de fruits et légumes sont excédés par la recrudescence de ces vols. «Le phénomène a pris des proportions inquiétantes ces dernières années, qui ne relèvent plus du simple chapardage», s'alarme André Bernard, président de la Chambre d'agriculture du Vaucluse, un département particulièrement touché cet été. Plus de deux tonnes d'ail ont ainsi été dérobées sur une exploitation de Piolenc en deux nuits au mois de juin. Il y a deux semaines, ce sont plus de 3 tonnes de blé qui ont disparu de bennes pendant les moissons. Des larcins qui alimentent les faits divers à travers le pays. Dans les Pyrénées-Orientales, par exemple, plus d'une dizaine de tonnes de pêches et autres nectarin...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant