Les producteurs d'huiles veulent fluidifier le transport au Brésil

le
0

Commodesk - L'Association brésilienne des industriels des huiles végétales prévoit en 2013 une production de soja record de 82,3 millions de tonnes, venant s'ajouter à 100 millions de tonnes de céréales.

La croissance de la production ne s'est pas accompagnée d'un développement symétrique des ports et infrastructures, regrette le secrétaire général de l'Abiove, Fabio Trigueirinho. La voie fluviale est en progrès, mais les routes restent cahoteuses au Brésil, et le pays manque d'entrepôts pour conserver toutes ses récoltes.

Le Brésil devrait exporter 38,5 millions de tonnes de soja en 2013, dont 15 millions de tonnes de tourteaux et 1,7 millions de tonnes d'huile, pour une valeur de 30,3 milliards de dollars.

Les industriels de l'huile soulignent que 70% du transport du soja se fait par autoroutes, un mode de transport plus coûteux que le rail ou la voie d'eau, ce qui réduit les revenus des producteurs ruraux. A titre de comparaison, aux Etats-Unis, 61% du soja emprunte les fleuves. Au Brésil, 27.500 km de voies navigables sont inexploitées. Les fournisseurs de soja demandent des investissements dans des écluses qui faciliteraient le transport de leur produit.

L'Association estime à 50 dollars par tonne de soja le gain potentiel pour les producteurs si les infrastructures étaient mises à niveau.

Le Brésil est le 2e producteur mondial derrière les Etats-Unis, mais il devrait rapidement prendre la tête du classement.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant