Les producteurs d'éthanol défendent leur activité

le
0

(Commodesk) Exposé à la critique depuis le début de la sécheresse du fait de leur impact supposé sur la flambée des cours des matières premières agricoles, les producteurs américains d'éthanol défendent leur activité. Lundi 27 août, le Conseil de coordination des producteurs de biocarburant, qui regroupe huit associations du secteur, a adressé une lettre au président Barack Obama pour lui demander de préserver les objectifs de production d'éthanol.

Depuis le début de l'été, le maintien du Renewable Fuel Standard (RFS), le programme de développement de la filière, fait débat. Les associations d'agriculteurs, soutenues par plus d'une centaine de parlementaires, se plaignent de l'augmentation du prix de la nourriture animale et réclament la suspension du RFS jusqu'à la fin de la sécheresse.

Mais le lobbying des producteurs d'éthanol se défend de contribuer à la hausse spectaculaire des cours. De plus, les volumes excédentaires des années précédentes autorisent les producteurs à réduire leurs activités cette année sans sortir du RFS.

Le Conseil de coordination des producteurs de biocarburant estime qu'une suspension du RFS serait néfaste pour l'économie américaine. En se privant de l'éthanol, cela augmenterait la demande pour les autres sources d'énergie, notamment le gaz, et augmenterait ainsi son prix pour les consommateurs. Par ailleurs, les emplois du secteur, près de 500.000 selon le Conseil, seraient menacés.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant