Les procureurs turcs veulent faire condamner le chef du HDP - Dogan

le
0
 (Actualisé avec précision sur l'inculpation § 2) 
    ISTANBUL, 12 août (Reuters) - Les procureurs turcs veulent 
faire condamner le chef du parti pro-kurde HDP Selahattin 
Demirtas pour "diffusion de propagande d'un groupe terroriste", 
une peine passible d'une peine de cinq ans de prison, rapporte 
vendredi l'agence de presse Dogan. 
    D'après l'agence Dogan, l'inculpation visant Demirtas et un 
autre responsable du HDP, Sirri Sureyya Onder, leur reproche 
d'avoir fait l'éloge des séparatistes du Parti des travailleurs 
du Kurdistan (PKK) et de leur chef emprisonné, Abdullah Ocalan, 
dans des discours remontant à 2013. 
    De nombreux élus du Parti démocratique des peuples (HDP) 
font l'objet de poursuite judiciaire depuis que les 
parlementaires ont approuvé en mai la levée de leur immunité. 
    Dans une interview publiée cette semaine par Le Monde, le 
président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé le HDP de soutenir 
"les terroristes et (d'être) soutenu par une organisation 
terroriste, le PKK".  
    "Lorsque l'organisation terroriste disparaîtra, ce parti 
disparaîtra aussi", a-t-il ajouté. 
    Aux dernières élections législatives, en novembre, le HDP, 
qui réfute tout lien avec les séparatistes du PKK, a remporté 59 
sièges de députés. 
 
 (Humeyra Pamuk; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant