Les proches de Florence Cassez envisagent tous les recours

le
0
Cour et Commission interaméricaines, Cour internationale de justice, plainte contre le ministre mexicain de la Sécurité... chaque piste est explorée pour trouver une solution pour la Française.

Les proches de Florence Cassez continuent de miser aujourd'hui l'essentiel de leurs espérances dans le transfèrement vers la France de la jeune femme condamné à Mexico pour «complicité d'enlèvement». Le Mexique a en effet ratifié une convention du Conseil de l'Europe prévoyant que les étrangers privés de liberté à la suite d'une infraction pénale doivent avoir la possibilité d'effectuer leur peine dans leur pays d'origine.

Une commission créée par les deux pays s'est déjà penchée sur le dossier de Florence Cassez pendant plusieurs mois en 2009, à la demande de Nicolas Sarkozy, mais aucun terrain d'entente n'a été trouvé. Pour la deuxième fois, le Mexique vient de refuser la demande de transfèrement. Mexico craint que la France n'applique pas la sanction prononcée par ses juges. Si Florence Cassez était transférée, la France serait en effet en mesure de décider d'une suspension ou d'une remise de peine, ce que le Mexique refuse. Le droit français ne comp

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant