Les problèmes d'argent de Montebourg

le , mis à jour à 08:39
5
Les problèmes d'argent de Montebourg
Les problèmes d'argent de Montebourg

Arnaud Montebourg arrive sur le siège passager d'une grosse Renault. Cela pourrait ressembler à un véhicule d'officiel, mais ce jour-là, dans le Val-d'Oise, c'est avec sa voiture personnelle, conduite par son attaché de presse, que l'ancien ministre de l'Economie sillonne la région. Son QG de campagne, 65 m 2 meublés grâce au Boncoin dans un immeuble résidentiel du XV e arrondissement de Paris, est à l'avenant. « C'est une campagne start-up. Amazon, ça a commencé dans un garage », sourit son équipe, qui trouve là un argument de vente.

 

Reste que l'argent manque. La recherche de financements a débuté en août. Depuis, quelque 200 donateurs ont versé près de 75 000 €. Problème : selon les calculs du mandataire financier, Michel Piloquet, il faudra entre 350 000 et 400 000 € pour la campagne de la primaire. D'où la pression exercée sur la direction du Parti socialiste, dans le dernier round de négociations sur l'organisation de la primaire.

 

La solution : participer à la primaire

 

Montebourg réclame 100 000 EUR, quand Solferino n'est prêt à lâcher (au mieux) que 50 000 € par candidat. Les deux parties sauront-elles trouver un accord gagnant-gagnant ? Car si le candidat a besoin de fonds, le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a besoin « de poids lourds pour sa primaire », glisse un cadre du parti.

 

L'affaire sera tranchée demain lors du conseil national du PS. En attendant, le directeur de campagne, François Kalfon, mise sur « une campagne agile avec des leviers efficaces ». Comprendre : des déplacements de terrain peu coûteux, conclus par des réunions publiques petit format (douze sont déjà programmées) et une forte présence médiatique.

 

L'argent ne faisant pas tout, le député PS Philippe Baumel s'active pour développer des réseaux, guère entretenus depuis la primaire de 2011. L'élu de Saône-et-Loire a trouvé un coordinateur par ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3553345 il y a 5 mois

    baratineur il fait le beau et il est fauche il ne merite pas plus je vote contre cet energumene qui veut mangger a tous les reteliers

  • M2766070 il y a 5 mois

    Faut qu il fasse comme l UPR !! que des dons d adhérents... Pas facile hein? et pourtant

  • M999141 il y a 5 mois

    il est pas élu qu'il réclame déjà des sous ! bref un socialiste, ennemi de la finance mais qui n'en a jamais assez.Qu'il se rassure, moi aussi, je roule dans ma voiture personnelle, même quand je vais poster ma déclaration.

  • vmcfb il y a 5 mois

    La finance est son ennemie à lui aussi... On n'est pas obligé de rouler en grosse Renault quand on ne travaille pas...

  • aerosp il y a 5 mois

    Il faudrait que tous les candidats publient l'origine de leurs finances de campagne ; il y a en qui sont allés en Angleterre et aux US et qui aujourd'hui louent des zénith