Les pro-Morsi défient les partisans de l'armée

le
0
Le général al-Sissi triomphe sur la place Tahrir tandis que l'ex-président est plébiscité dans la périphérie du Caire.

Il dit qu'il n'a plus rien à perdre. Ou si peu. La peau brûlée par le soleil, il tourne comme un pantin devant le mémorial de l'ex-président Sadate, en brandissant un portrait géant de Mohammed Morsi. Habituellement gardé par deux conscrits, le monument en forme de mini-pyramide, en plein c½ur de Nasr City, a été placé sous haute surveillance militaire.

Deux jours plus tôt, le général Abdel Fattah al-Sissi, à l'origine de la destitution de l'ex-raïs ­islamiste, a appelé ses concitoyens à descendre dans la rue, ce vendredi, pour lui «donner mandat afin d'en finir avec le terrorisme». Alors lui, l'avocat de 40 ans, celui qui se présente comme «le défenseur de la légitimité», s'est empressé de rejoindre un des trente cortèges rivaux qui arpentent les rues du Caire depuis la fin de la prière de la mi-journée. «Regardez toutes ces femme...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant