Les pro-Gbagbo s'organisent en Côte d'Ivoire

le
0
Selon un rapport de l'ONU, ils sont entrés contact avec Ansar Dine, un groupe proche d'al-Qaida.

C'est la preuve attendue des risques qui planent sur la Côte d'Ivoire, alors que des partisans de l'ex-président Laurent Gbagbo s'organisent pour déstabiliser les autorités du pays. Selon un rapport du Panel d'experts des Nations unies sur la Côte d'Ivoire, remis le 14 septembre dernier au Conseil de sécurité, et queLe Figaro a pu consulter, des contacts ont été établis entre les partisans en exil de l'ancien chef d'état et des groupes rebelles actifs au Mali.

Les enquêteurs sont ainsi parvenus à établir qu'une réunion s'est tenue mi-août à la frontière de la Mauritanie et du Sénégal entre deux anciens militaires pro-Gbagbo, le lieutenant Diby et M. Fofana, et des représentants de la milice islamiste Ansar Dine. D'après l'ONU, il s'agissait pour ce groupe proche d'al-Qaida «de parler d'une coopération future, en vue de menacer la paix et la sécurité dans la sous-région, en offrant une possible assistance technique grâce à des mercenaires». Il est fait éta

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant