Les prix ont augmenté de 4,4% en 2011

le
0
Le panier de produits de consommation courante élaboré par l'association Familles rurales atteint son record historique à 137,60 euros. Les produits premiers prix ont connu la plus forte inflation.

Un plus haut depuis 2006. Après une quasi stagnation en 2010 (+0,19%), les prix des produits de grande consommation sont repartis à la hausse l'année dernière. Selon l'association de consommateurs Familles rurales, dont la dernière étude est publiée ce matin dans le quotidien La Croix , le coût du panier moyen a grimpé de 4,4% en 2011. Les 65 «veilleurs consommation» de l'association, qui arpentent les grandes surfaces, les petits commerces et les magasins hard discount tout au long de l'année, ont constaté un pic au mois de novembre. Le panier moyen élaboré par l'association, qui comprend 35 produits (eaux, biscuits, jus de fruits , produits laitiers...), a ainsi atteint 137,60 euros, c'est-à-dire son plus haut niveau depuis la création de l'observatoire il y a six ans.

Les premiers prix épinglés

Globalement en 2011, un panier composé de grandes marques nationales a coûté en moyenne 177,06 euros contre 130,38 euros pour des marques de distributeurs et 98,18 euros pour des premiers prix. Ce sont donc ces derniers qui ont connu la plus forte inflation l'année dernière. D'après l'observatoire, les grandes marques nationales affichent des prix en hausse de 2,65%, tandis que les marques de distributeurs ont grimpé de 4,14% et les premiers prix de 8,12%! Certains produits ont connu une flambée entre 2010 et 2011 comme les jus de fruits qui ont bondi de 19% pour les grandes marques nationales, de 28% pour les marques distributeurs et 32% pour les catégories premiers prix.

Familles rurales soulignent d'ailleurs les mauvaises performances des magasins hard discount. Olivier Dauvers, spécialiste de la consommation et de la distribution interrogé par le quotidien, explique que ces divergences sont en partie liées à la hausse des prix des matières premières qui pèsent davantage dans les produits premiers prix. Dans une crème dessert de marque nationale, le consommateur paie 30% de lait alors que dans les produits premiers prix, où il n'y a pas de coût marketing, la part du lait dans le prix atteint 80%. Un autre facteur est selon lui la multiplication des promotions qui touchent essentiellement les marques nationales. Les grandes surfaces ne sont cependant pas toujours irréprochables. Familles rurales note que le prix de la baguette de pain y a bondi de 23,2% entre 2007 et 2011, quand il augmentait de 8,9% chez les artisans.

LIRE AUSSI:

» Prix alimentaires: toujours volatils (FAO)

» Des «prix psychologiques» au centime d'euro près

» Hausse de la TVA: le casse- tête des étiquettes

» Distribution: 2012 sera pire que 2011

» Hausse du coût du panier de la ménagère

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant