Les prix font de la résistance

le
0

(lerevenu.com) - "Les acquéreurs potentiels restent en attente d'une baisse ou ne peuvent plus acheter, et les vendeurs continuent de camper sur leurs positions", observent les notaires franciliens. Résultat : Au 1er trimestre 2013, le volume de ventes a reculé de 16% en rythme annuel et dans des proportions assez comparables dans le neuf et l'ancien.

Au 1er trimestre 2013, le prix des logements anciens en Ile-de-France a diminué de 0,5% par rapport au trimestre précédent et seulement de 0,1% si l'on corrige cette évolution des variations saisonnières. Dans Paris, il fallait 8 260 euros au m² pour devenir propriétaire, sans changement par rapport au 4ème trimestre 2012. Néanmoins, les prix médians par arrondissement sont plus contrastés, avec la moitié des arrondissements qui affichent des baisses annuelles qui restent légères.

Le logement garde la confiance des ménages qui y voient encore une « valeur sûre », analysent les notaires. « Les placements alternatifs manquent et les propriétaires préfèrent conserver leur logement plutôt que de baisser leur prix ». Au surplus, il reste difficile de se loger en Ile-de-France (le taux de propriétaires est plus faible qu'en Province et la construction de nouveaux logements est modeste au regard des besoins). Enfin, les taux d'intérêt sont très attractifs. Pour le moment, « ces facteurs permettent de modérer les ajustements sur les prix, malgré la baisse des ventes ».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant