Les prix du pétrole devraient continuer à souffrir d'une offre surabondante

le
1
Des barils de pétrole à Bagdad. (© A. Al-Saadi / AFP)
Des barils de pétrole à Bagdad. (© A. Al-Saadi / AFP)

«Le marché pétrolier est confronté à la perspective d'une troisième année consécutive où l'offre dépassera la demande de 1 mbj (million de barils par jour, NDLR)», a indiqué l'Agence internationale de l'énergie (AIE) dans son rapport mensuel sur le pétrole publié aujourd'hui, avec «une tension énorme sur la capacité du système pétrolier à l'absorber efficacement».

Avec la levée samedi des sanctions économiques et financières qui frappaient l'Iran, à la suite de l'entrée en vigueur de l'accord nucléaire, la production mondiale pourrait s'accroître d'environ 300.000 barils par jour d'ici à fin mars, selon l'agence énergétique basée à Paris. L'Iran produit actuellement 2,8 millions de barils par jour et en exporte un peu plus d'un million, et le pays insiste sur le fait qu'il a la capacité d'augmenter sa production de 500.000 barils par jour.

«Le marché se noiera dans un surplus d'offre»

Cette hausse contrebalancera largement la baisse de régime des producteurs non membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), comme les Etats-Unis : ils devraient pomper 600.000 barils de moins cette année, après une hausse de 1,4 mbj en 2015 et même 2,4 mbj en 2014.

«Alors que le rythme de la constitution des stocks se détendra au second semestre du fait de la baisse de production des pays non membres de l'Opep, à moins d'un changement, le marché pétrolier se noiera dans un surplus

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2889755 il y a 11 mois

    superbe timing : juste au moment où les cours remontent, cette étude de l'AIE vient les bloquer. Avec des soutiens pareils, c'est du gâteau pour les shorteurs