Les prix des denrées alimentaires vont continuer d'augmenter à cause du réchauffement climatique

le
0
Le réchauffement climatique devrait se traduire par une multiplication des catastrophes naturelles hautement préjudiciable à l'agriculture mondiale.
Le réchauffement climatique devrait se traduire par une multiplication des catastrophes naturelles hautement préjudiciable à l'agriculture mondiale.
L'augmentation des tarifs observée à la fin de l'été risque fort d'en amener d'autres si d'aventure la montée des températures mondiales devait ne pas être contenue.

Petit retour en arrière. Même si les candidats à l'élection présidentielle américaine ont été plus que tarissables sur la question du réchauffement climatique et donc des rejets de gaz à effet de serre d'origine anthropique, il ne leur a bien sûr pas échappé que les États-Unis ont été confrontés cet été à leur pire sécheresse depuis un demi-siècle. Une vague de chaleur d'autant plus brutale qu'elle a détruit 45 % des récoltes de maïs et 35 % des récoltes de soja du pays, rappellent nos confrères du Guardian. La canicule n'a pas non plus épargné l'Inde et la Russie, tant et si bien qu'au bout du compte les tarifs de certaines denrées de base ont grimpé en flèche.
Ce contexte défavorable n'est pas sans rappeler la crise alimentaire mondiale de 2007-2008, imputée en grande partie par la FAO (Food and Agriculture Organization) au développement incontrôlé des biocarburants de première génération, que les pouvoirs publics européens commencent tout juste à déprécier. Il atteste aussi de la force des aléas climatiques, capables de chambouler un pan entier de l'économie mondiale, et pas des moindres.
Plus près de nous, la Grande-Bretagne a pour sa part connu, au même titre que la France, un été anormalement pluvieux, lequel a également eu des répercussions n
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant