Les prix des carburants vont repartir à la hausse

le
7
En attendant une solution pérenne, la fin du dispositif provisoire mis en place cet été, qui avait permis une baisse des prix à la pompe, devrait entraîner une hausse mécanique de 6 centimes au 1er décembre.

Un avantage vite effacé. Après la baisse de 6 centimes sur le prix des carburants, les automobilistes devraient constater au 1er décembre une hausse de...6 centimes, au moins, des prix à la pompe. A cette date prend fin le dispositif mis en place fin août par le gouvernement, qui avait instauré pour trois mois une baisse de 3 centimes de la taxe sur l'essence consentie par l'État et un effort similaire de la part des distributeurs et des pétroliers. «Ce sera une hausse purement mécanique qui fait suite à la fin de la mesure. Cela devrait correspondre à une augmentation de près de 4 euros sur le plein», note Franck Ibled, gérant chez Carbeo, site spécialisé dans la comparaison des stations-service et des prix des carburants en France.

Dopée par la baisse des cours du baril de pétrole sur ces trois derniers mois - de l'ordre de 8,63% pour le WTI et de 3,65% pour le Brent - , la mesure avait fait son effet sur le portefeuille des automobilistes. D'après les données compilées par Carbeo, depuis le 28 août, le gazole a reculé de 8,4 centimes par litre, le sans plomb 95 (SP95) de 14,6 centimes et le sans plomb 98 (SP98) de 13 centimes. «C'est un effort substantiel. Toutefois, au regard de la baisse des prix du pétrole, les tarifs à la pompe auraient pu être un peu plus bas. Surtout pour le gazole», ajoute Carbeo.

Geste commercial

D'après le site spécialisé, ce matin les prix repartaient déjà légèrement à la hausse par rapport à la semaine dernière: le litre de gazole valait 1,38 euro, celui du SP95 1,512 euro et celui du SP98 1,570 euro . «Ils vont encore plus remonter avec la fin de la mesure. A moins que le gouvernement ne mette en place un mécanisme pérenne profitant à l'ensemble des automobilistes», ajoute Franck Ibled.

Pour le moment, cela ne semble pas être l'option choisie. Le gouvernement travaillerait plutôt à la mise en place de mécanismes plus ciblés qui prendraient la forme d'une aide financière pour «protéger les ménages les plus fragiles», comme les deux millions d'allocataires de la couverture maladie universelle (CMU). L'idée d'un chèque carburant a aussi été évoquée. Une réponse plus claire est attendue le 28 novembre alors que le rapport administratif devant proposer des «mesures pérennes», prévu pour le 26 octobre, a vu sa remise retardée à Bercy. «Ce sera juste», prévient-on chez Carbeo. Les automobilistes n'ont plus qu'à espérer un geste commercial de la part des distributeurs. Certains, comme Intermarché, se sont déjà engagés à proposer du carburant à prix coûtant jusqu'à la fin de l'année.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cedrico6 le mardi 20 nov 2012 à 11:22

    josian4: Un smicard pouvait aussi partir en vacance chaque année. Et maintenant? Impossible vu le cout de la vie. Il n'y pas que le gasoil, tout le reste a plus que flambé en 40 ans!!

  • supersum le lundi 19 nov 2012 à 16:05

    Vous allez voir que c'est ceux qui n'ont pas de voiture ou font l'effort de ne plus l'utiliser qui vont payer pour que d'autres l'utilisent. AH ces socialos, Comme la Pain-Béche Royale avec son permis gratuit, elle a réussi à le faire payer aux contribuables et à casser toute une profession, chapeau l'artiste !

  • josian4 le lundi 19 nov 2012 à 15:39

    J'ai oublié, c'est 3 Clios qu'il peut acheter!!! avec 2954 h.

  • faites_c le lundi 19 nov 2012 à 15:38

    On se demande bien pourquoi les titulaires de la CMU et uniquement eux devraient avoir droit à une aide financière.A force de donner toujours aux mêmes, cela va donner des idées à certaines personnes!Si vraiment, ils n'ont pas moyen de payer la SS, on voit pas comment ils ont pu se payer une bagnole!!!

  • josian4 le lundi 19 nov 2012 à 15:37

    Cogitez un peuEn 1972 quand un SMICard travaillait 1 heure il pouvait acheter 5,73 litres de GO.En 2012 quand un SMICard travaille 1 heure il peut acheter 6,96 litres de GO.En 1967 quand un SMICard travaillait 2954 heures il pouvait acheter une Renault 4 entrée de gammeEn 2012 quand un SMICard travaille 2954 heures il peut acheter Clios entrée de gamme.Va falloir apprendre a se serrer la ceinture!!!

  • paumont1 le lundi 19 nov 2012 à 14:46

    de toute manière essayer d'enrayer la hausse, c'est comme essayer de faire respirer du CO2 en place d'oxygène à un mammifère, ça ne fonctionne pas trop...

  • greg0805 le lundi 19 nov 2012 à 13:22

    Encore une aide pour les assistés qui n'ont pas besoin de véhicule puisqu'ils ne vont pas travailler (trop dure pour eux). Et toujours rien pour les travailleurs. Bravo les socialo et les abrutis qui l'ont fait arrivé au pouvoir. Comme tous dans la vie, trop de "x" tu le "x". Donc bien sur cela vaut pour le sociale. Le socialisme, usine à chômeur et incitateur à la délocalisation.