Les prix des carburants restent orientés à la hausse

le
0
Essence et diesel devraient encore gagner de un à deux centimes dans les jours qui viennent.

Pas de répit sur le front des carburants: depuis plusieurs semaines déjà, les prix à la pompe grimpent lentement mais sûrement. Ils s'inscrivent dans le sillage de la courbe du pétrole: au mois de mai, le baril de brut s'est établi en moyenne à 102 dollars, puis 103 en juin, 108 en juillet, 110 en août et 115 sur les premiers jours de septembre. Dans les stations-services, le super sans plomb 95 s'établit actuellement en moyenne à 1,56 euro et 1,37 euro pour le gazole (contre respectivement 1,55 et 1,36 euro la semaine précédente). Dans les jours qui viennent, les carburants devraient grimper de un à deux centimes, selon les professionnels du secteur. Au cours du dernier mois, le super sans plomb 95 a bondi de trois centimes.

Jusqu'où va se poursuivre cette inflation? Les derniers relevés font état d'un baril à 115,5 dollars, soit 87 euros. Interrogé la semaine dernière, Christophe de Margerie, le PDG de Total, a indiqué que les prix du pétrole sur le long terme pourraient trouver un point d'équilibre entre 100 et 105 dollars. L'évolution de la situation dépend aussi largement des événements liés à la Syrie. Une intervention militaire de la part des États-Unis risquerait fort de mettre les marchés pétroliers sous très forte tension.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant