Les prix de l'immobilier ont enfin baissé cet été 

le
2
En France, selon le réseau d'agences immobilières Century 21, les prix du mètre carré ont reculé de 2,7 % au troisième trimestre. Et cette baisse devrait se poursuivre jusqu'à la fin de l'année.

Enfin une baisse. Après une hausse ininterrompue depuis deux ans, les prix de l'immobilier ont reculé en France de 2,7% au troisième trimestre. Un constat fait par Century 21, un des plus gros réseaux d'agences immobilières. Attention, le phénomène n'est pas ressenti partout de la même façon.

Les prix au mètre carré ont reflué dans sept régions, soit seulement une sur trois . La baisse la plus spectaculaire (-9,7%) est intervenue en Bourgogne. Globalement, le mètre carré atteint 2 621 euros en moyenne dans l'Hexagone. Ce mouvement de baisse concerne plus les maisons (-4%) que les appartements (-0,8%). «Cela illustre une tendance qui n'est pas nouvelle, estime Laurent Vimont, directeur général de Century 21. Pour ne pas être trop loin de leur lieu de travail, l es acquéreurs préfèrent vivre dans les centres-villes où l'on trouve plutôt des appartements qu'en périphérie où sont construites les maisons.»

Contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, les soubresauts de la Bourse et les menaces de récession n'affectent pas encore les acheteurs de logement. Ce recul des prix a une cause beaucoup plus immédiate: la hausse des taux d'intérêt des crédits immobiliers qui avoisinent désormais les 3,9%. «Ces derniers mois, les acheteurs ont perdu du pouvoir d'achat immobilier, affirme Laurent Vimont. Au second semestre 2010, en remboursant 1000 euros par mois pendant vingt ans, ils pouvaient emprunter 172.400 euros. Aujourd'hui, avec le même remboursement sur la même période, ils ne peuvent plus emprunter que 160.800 euros.» Cette hausse des taux d'intérêt a un véritable impact car en France, en moyenne, 77% de l'achat d'un bien immobilier est financé avec un crédit immobilier.

Mais tout le monde ne subit pas de la même façon cette hausse des taux d'intérêt. Les plus touchés sont les primo-accédants de moins de 40 ans, dont le nombre a reflué de 18%. Mais aussi les CSP (catégories socioprofessionnelles) les moins favorisées: les employés et les ouvriers en baisse de 17%, voire les cadres moyens en recul de 12% parmi les acheteurs.


Des ventes en recul

«Cette baisse des prix devrait continuer jusqu'à la fin de l'année, avance Laurent Vimont. Nous constatons que les délais de vente se sont allongés et que les transactions sont moins nombreuses.» Concrètement, en France, il faut désormais 88 jours pour vendre un bien immobilier contre 85 jours l'année dernière à la même période. Quant aux volumes de vente, ils ont baissé de 11%. Et le marché devrait continuer à se contracter. Century 21 table sur 650.000 à 700.000 ventes cette année, contre 800.000 en 2010.

Pour autant, la baisse des prix prévue pour le second semestre ne devrait pas compenser totalement la hausse (+7%) enregistrée au premier semestre. «Sur 2011, les prix auront augmenté de 1 à 2%», estime le directeur général de Century 21. Et, l'année prochaine, ils pourraient se stabiliser voire repartir à la hausse. «Avec l'augmentation de la taxation des plus-values sur les résidences non principales, il y aura moins de logements à vendre, ajoute-t-il. Or, la pénurie nourrit souvent la hausse des prix.»

LIRE AUSSI :

» Plus de 200 villes d'Ile-de-France au crible

» Acheter un bien immobilier à ses enfants

» Comment effacer ses plus values immobilières

» Les prix de l'immobilier fléchissent, profitez-en!

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fr.schou le mardi 4 oct 2011 à 15:16

    Il est préférable actuellement d'avoir son patrimoine dans la pierre plutôt qu'à la banque.

  • timou93 le mardi 4 oct 2011 à 13:06

    Pourquoi "ont enfin baissé" , alors qu'ils baissent depuis 2008. l'immobilier est vraiment un sujet sensible pour les medias .