Les prix de l'immobilier ancien en légère décrue

le
1

Selon le réseau d'agences immobilières Laforêt, les prix de la pierre ont baissé de 2,5% au premier semestre et devraient reculer de 3% sur l'année.

Qui faut-il croire? Laforêt qui évoque un recul des prix de l'immobilier ancien de 2,5% au premier semestre ou Century 21 qui note un très faible tassement (-0,4%)? En réalité, cette distorsion tient au fait que les deux réseaux d'agences immobilières n'ont pas le même échantillon. Century 21 est très implanté à Paris et dans les très grandes métropoles où les prix ne plongent pas. Laforêt est mieux implanté dans les petites villes et à la campagne où les tarifs reculent plus nettement.

Une certitude toutefois confirmée par les statistiques du Crédit foncier qui note une baisse des prix depuis un an d'1,3% en province et d'1,6% à Paris: contrairement à ce que prédisaient les agences de notation, les tarifs de l'immobilier ne s'effondrent pas. Ils opèrent un repli très modeste. En revanche, l'ajustement très net à la baisse fait dans tous les grands pays européens (Angleterre, Allemagne, Italie, Espagne...) après la crise de 2008 n'a pas lieu en France.

Disparités d'appréciation à Paris

«Bien que les prix soient en recul depuis trois ans en France, ils restent plus élevés qu'en 2008. Aujourd'hui, le m2 en France vaut en moyenne 2807 euros contre 2721 euros il y a six ans», résume Elix Rizkallah, président de Laforêt qui table sur une baisse des prix de 3% cette année. Pas beaucoup plus finalement que Century 21 qui attend un recul des tarifs «au maximum de 3%», selon son PDG, Laurent Vimont.

En fait, les disparités d'appréciation entre Laforêt et Century 21 sont très visibles à Paris. Alors que Century 21 note plutôt une très légère augmentation des prix (+0,3%), Laforêt constate un léger repli de 0,4% à 8083 euros/m2. Avec un décrochage plus marqué dans le XIV arrondissement (-3%) où le m2 vaut désormais 8402 euros.

C'est en région que le recul est le plus marqué. Selon Laforêt, la baisse des prix atteint 3,3% avec, du coup, un prix moyen au m2 de 1992 euros. Dans la banlieue est de Lyon, par exemple, les prix ont reculé au premier semestre de 2% pour s'établir à 2578 euros le m2.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dlabore le mardi 1 juil 2014 à 14:47

    pas de grosse chute, mais baisse de 3/4% par an pendant 10 ans donc comme ailleurs