Les prix de l'essence en petite baisse

le
0
Le litre de sans plomb 95 et 98 et du diesel affichent un léger repli par rapport à la semaine dernière, à la faveur d'une petite baisse du baril de pétrole et d'une timide remontée de l'euro.

Comme tous les lundis soir, le ministère du développement durable publie ses relevés hebdomadaires des prix des carburants en France. Pour la première fois depuis la fin janvier, le litre de sans plomb 95, de sans plomb 98 et de diesel affichent un repli. Mais il est minime: pour le SP 95, un litre coûte en moyenne dans l'hexagone 1,6507 euro (contre 1,6664 la semaine dernière, niveau record); pour le SP 98, il vaut 1,7001 euro (soit un peu moins que 1,7095 affiché lundi dernier); et le litre de diesel, carburant le plus consommé par les Français, s'élève à 1,4295 euro, contre 1,4362 il y a sept jours.

Cette petite contraction s'explique à la fois par un léger repli des cours du pétrole ces derniers jours, combiné à une légère hausse de l'euro face au dollar. En effet, en une semaine, le baril d'or noir est passé de 104,77 dollars à 102,86 dollars ce lundi (-1,8%) à New-York, tandis que l'euro/dollar est remonté de 1,3077 à 1,3220 (+1,1%). Outre ces deux variantes, le prix de l'essence dépend des marges brutes de raffinage, de celles de la distribution, du taux de TVA (à 19,6%) et de la TIPP (taxe intérieure sur les produits pétroliers), fixée aux alentours de 60 centimes d'euro par litre.

Selon un récente étude de deux économistes, les stations-essence répercutent aussi bien les hausses que les baisses des cours du pétrole raffiné sur leur prix. Les supermarchés sont les meilleurs élèves.

Si Nicolas Sarkozy était réélu président de la République le 6 mai prochain, alors ladite TVA sociale entrerait en vigueur en octobre prochain. C'est-à-dire que le taux de TVA passerai à 19,6% à 21,2%. Si en revanche, François Hollande prenait le pouvoir, le socialiste a fait savoir qu'il reviendrait immédiatement sur cette hausse de 1,6 point de TVA. Il a prévenu aussi qu'il imposerait un gel des prix de l'essence et mettrait en place une TIPP flottante.

LIRE AUSSI:

» Carburant: la consommation baisse de 3,5% en France

» Prix des carburants: les stations semblent jouer le jeu

» Les régions augmentent les impôts des automobilistes

» Comment la hausse des carburants plombe l'emploi

» L'essence à deux euros: quelle chance!

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant