Les prix de l'ancien renouent avec la stabilité en 2012

le
10
Les prix de l'ancien renouent avec la stabilité en 2012
Les prix de l'ancien renouent avec la stabilité en 2012

(Relaxnews) - Tout recul des prix supérieur à 5% peut définitivement être écarté cette année, selon la Fnaim. Le marché de l'immobilier ancien, grippé, demeure en attente de mesures gouvernementales pour relancer l'activité.

A l'exception de légères baisses, la Fnaim observe dans sa note de conjoncture de juillet une stabilité des prix de l'immobilier ancien depuis le début de l'année. Sans choc sur les taux d'intérêt, ils pourraient même le rester sur l'ensemble de l'année.

La Fnaim augure même un léger recul de -3,5% en fin d'année, quand les prix seront comparés à ceux du quatrième trimestre 2011. Par conséquent, le mouvement de stabilisation qui succède à deux années de hausse est bien enclenché. Même l'Ile-de-France n'est plus épargnée.

Du côté des transactions, leur volume devrait être tributaire des premières mesures gouvernementales initiées en faveur du logement. Si le marché ne connaît pas un regain de confiance et reste favorable à l'attentisme, elles pourraient retomber sous la barre des 700 000 unités, soit une baisse de 20% à fin 2012 en cumul annuel.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • moogwai le mardi 3 juil 2012 à 09:27

    Merci pour le publi communiqué du lobby immobilier , ils doivent être aux abois pur sortir ce genre d'inepties .Ils feraient mieux de prendre rendez vous pour des formations afin de s'exercer à de nouveaux métiers. Leur disparition du paysage immobilier ne sera pas une perte!

  • SaasFee le lundi 2 juil 2012 à 19:55

    Espérons qu'ils renouent avec la baisse en 2013 !

  • M2140153 le lundi 2 juil 2012 à 18:12

    trend is their friend !

  • M9810937 le lundi 2 juil 2012 à 18:09

    -20% de vente et les prix se maintiennent : normal car ce qui n'est pas vendu été trop cher pour ce que c'était...donc la baisse a déjà commencé pour ces 20% de logements qui n'ont pas trouvé acquereur...c'est eux qui vont faire chuter les prix moyens dans les mois qui viennent...

  • Beluga95 le lundi 2 juil 2012 à 16:26

    L'immobilier de bureaux connait deja la crise et la baisse de prix pour s'ajuster a marché contrairement aux logements d'habitation qui ont continuent d'être à prix d'or car trop peu nombreux face à la demande.

  • saxxxo le lundi 2 juil 2012 à 16:13

    Allez hop le goudron et les plumes pour la FNAIM :-)

  • t.titou le lundi 2 juil 2012 à 15:49

    Je me demande encore pourquoi la presse publie encore leur prévision en sachant qu'elles sont toutes mensongères !!!!

  • london le lundi 2 juil 2012 à 15:31

    Ben voyons, il faut les croire, c'est leur business, ils vont jamais dire ca va baisser , sinon zero transactions, et on ferme la boite, moi je pense -10% à Paris d'ici la fin de l'année, avant -20% l'année prochaine, voir plus

  • ben4you le lundi 2 juil 2012 à 14:35

    Je viens d'acheter un commerce avec 2.5 salariés à Paris et ça me coûte moins cher qu'un studio à Paris... quand acheter une entreprise (bien qui crée de la valeur et la richesse) coûte moins cher qu'un appartement (bien improductif dont le rendement devient presque nul étant donné le niveau des prix) c'est qu'il y a vraiement un problème!!!!!!

  • imozen le lundi 2 juil 2012 à 14:06

    enlevons les "si" à la dernière phrase du communiqué de la FNAIM, ça donne : " en 29012, le marché ne connait pas un regain de confiance et reste favorable à l'attentisme, le nombre de transactios retombe sous les 700 000, soit une baisse de 20%"Cela correspond plus à la réalité "du terrain"...