Les prix de l'alcool et du tabac varient du simple au triple en Europe

le
0

INFOGRAPHIE - Les prix des services et biens de consommation affichent de fortes disparités dans l'Union européenne, selon une étude d'Eurostat. En 2014, ils étaient 52% inférieurs à la moyenne en Bulgarie et 38% supérieurs au Danemark. La France se situe en neuvième position.

Les prix font le grand écart en Europe. Leurs niveaux ont varié quasiment du simple au triple en 2014 parmi les États de l'Union européenne, selon une étude* publiée ce vendredi par Eurostat. Globalement, c'est en Bulgarie que les prix des biens et services de consommation - dont les produits alimentaires, boissons, l'habillement, l'électronique grand public, la voiture ou les sorties - sont les plus bas (52% inférieurs à la moyenne européenne) et au Danemark qu'ils sont les plus chers (38% supérieurs). La France se situe légèrement au-dessus (8%) de la moyenne européenne. Elle est 9e au classement, moins chère que certains voisins comme le Royaume-Uni, le Luxembourg ou la Belgique, mais plus onéreuse que l'Italie, l'Allemagne ou l'Espagne.

Les disparités entre les pays membres sont plus ou moins marquées selon le type de produits. «La Pologne a affiché les prix les plus bas tant pour les produits alimentaires que pour l'électronique grand public, tandis l'alcool et le tabac, ainsi que l'hôtellerie et la restauration étaient les moins chers en Bulgarie. En ce qui concerne l'habillement, les prix les plus bas ont été relevés en Hongrie, tandis que pour l'électronique grand public et les véhicules personnels tels que les voitures, la République tchèque s'est révélée être la moins onéreuse», résume Eurostat.

Dans le détail, «l'habillement est l'un des groupes de produits qui a affiché un moindre écart de prix», avec un niveau inférieur de 30% à la moyenne pour la Hongrie et supérieur de 21% pour la Suède. Même tendance pour l'électronique grand public», avec la République tchèque et la Pologne en queue de classement (15% moins chers) et Malte en tête (16% plus cher). Enfin, si les Hollandais et Portugais payent leur voiture un peu plus cher que la moyenne (+17 et +14% respectivement), les Tchèques ont une facture plus légère de 25%. Les Danois, encore une fois, payent le prix fort pour leur véhicule personnel (51% de plus que la moyenne).

Fiscalité sur l'alcool et le tabac

C'est sur le front de l'alimentation et des sorties que les différences se creusent entre Européens. L'alcool et le tabac enregistrent les écarts les plus importants, avec des niveaux variant du simple au triple. Les plus bas ont été constatés en Bulgarie - où ces produits sont 42% moins chers - ainsi qu'en Hongrie (35%). Les Irlandais et les Britanniques, avec des prix supérieurs de 70% et 65% respectivement, payent le prix fort. «Ces écarts conséquents de prix sont principalement le fait de différences dans la fiscalité appliquée par les États membres sur ces produits», relève Eurostat.

Sur les produits alimentaires et boissons non alcoolisées, les niveaux de prix se sont échelonnés de 39% en dessous de la moyenne en Pologne à 39% au dessus au Danemark. L'Autriche et la Finlande complètent le trio de pays où les denrées alimentaires coûtent le plus cher. Des écarts très significatifs ont aussi été enregistrés dans les lieux de sorties, comme les cafés, hôtels, restaurants, bars, etc. Comme pour les prix globaux, au final, l'addition y est la moins chère en Bulgarie et la plus salée au Danemark.

* Les données sont basées sur les résultats des enquêtes sur les prix, couvrant plus de 2400 services et biens de consommation à travers l'Europe, qui sont parties intégrantes du programme Eurostat-OCDE sur les parités de pouvoir d'achat.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant