Les prix à la consommation en France en recul de 0,1% en juin

le
4
LES PRIX À LA CONSOMMATION EN RECUL DE 0,1% EN JUIN
LES PRIX À LA CONSOMMATION EN RECUL DE 0,1% EN JUIN

PARIS (Reuters) - Les prix à la consommation ont diminué de 0,1% en juin en France sous l'effet du recul des prix de l'énergie et du démarrage des soldes d'été, selon les statistiques publiées jeudi par l'Insee.

Ils avaient augmenté de 0,2% en mai. Sur un an, leur progression est de 0,3%, le même rythme qu'un mois plus tôt.

L'indice des prix harmonisé IPCH, qui permet des comparaisons avec les autres pays de la zone euro, a évolué le mois dernier dans les mêmes proportions - -0,1% sur le mois et +0,3% sur un an - alors que les économistes interrogés par Reuters attendaient 0,0% et +0,4%.

L'inflation sous-jacente (hors tarifs publics et produits à prix volatils) est restée stable le mois dernier, son évolution sur un an s'inscrivant à +0,6%, la aussi le même rythme qu'en mai.

Quant à l'inflation hors tabac, elle ressort à 0,3% en rythme annuel, ce qui plaide pour une baisse du taux du livret A, actuellement à 1,0%, à compter du 1er août pour sa révision semestrielle. En fonction de sa formule de calcul, qui prend en compte l'inflation et le niveau des taux de marché, il pourrait théoriquement être ramené à 0,5%.

Le gouverneur de la Banque de France, qui plaide pour sa baisse depuis un an, doit faire une proposition sur son évolution au gouvernement, à qui reviendra le dernier mot.

En juin, l'énergie (-0,5%, dont -0,8% pour les produits pétroliers) et l'habillement-chaussures (-2,0% avec le début des soldes) ont tiré l'inflation à la baisse.

La hausse saisonnière des prix des services à l'approche des vacances (+5,7% pour l'hébergement et +1,5% pour les transports aériens) a été insuffisante pour compenser ces reculs.

Les prix de l'alimentation ont diminué de 0,2%. Hors produits frais, ils sont restés stables.

(Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • heimdal le mercredi 15 juil 2015 à 09:35

    Exclure le tabac de l'indice c'est déjà nier une réalité de 30% de fumeurs.Comment après ça croire à la sincérité de ces organismes qui pondent des indices à seulemzent 1 chiffre après la virgule.Ca finit pas faire une énorme erreur sur 12 mois.On comprend que cette mascarade ne sert qu'à faire croire à une inflation contenue et des salaires tirés vers le bas.

  • nestotor le mercredi 15 juil 2015 à 09:29

    heureusement qu'il y a le qe pour obtenir 2% d'inflation, c'etait bien son but hein? au japon aussi l'inflation ne tient pas.

  • SM7 le mercredi 15 juil 2015 à 09:27

    Bientôt des taux négatifs sur le livret A et les assurances vie en €, quelle époque formidable on vit !Quant à l'inflation hors tabac, elle ressort à 0,3% en rythme annuel, ce qui plaide pour une baisse du taux du livret A, actuellement à 1,0%, à compter du 1er août pour sa révision semestrielle. En fonction de sa formule de calcul, qui prend en compte l'inflation et le niveau des taux de marché, il pourrait théoriquement être ramené à 0,5%.

  • pepitobo le mercredi 15 juil 2015 à 09:10

    recul du prix de l'energie??? c'te bonne blague!!! encore un qui doit utiliser la voiture de fonction!!