Les principaux points de la réforme de la santé d'Obama

le
0
La Cour suprême des États-Unis a confirmé jeudi la loi emblématique du président américain. Une vingtaine d'États estiment que Washington empiète sur leurs prérogatives en matière de santé.

o MANDAT INDIVIDUEL

Au titre du «mandat individuel», la loi oblige chaque citoyen à souscrire une assurance-maladie d'ici à 2014, sous peine de sanctions financières, ou, pour les plus pauvres, à postuler à la prise en charge par Medicaid. Le coût, pour la couverture de 70 % des frais médicaux, est estimé à 5200 dollars (4100 euros) par individu et par an en 2016, 14.100 dollars (11.300 euros) par famille. Ce «mandat» ne change rien pour les 220 millions d'Américains déjà assurés ou pris en charge par Medicaid ; 24 autres millions en sont exemptés (immigrants, prisonniers, Amérindiens, etc.) En contrepartie, la loi impose aux compagnies d'assurance de prendre en charge toute personne se tournant vers elles, quel que soit leur état de santé, sous peine là aussi de sanctions financières. Le mandat individuel doit permettre d'augmenter le volume de cotisations pour amener les compagnies d'assurances à baisser leurs tarifs et offrir un accès «univer

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant