Les principaux marchés européens ouvrent en hausse

le
0
LES PRINCIPAUX MARCHÉS EUROPÉENS OUVRENT EN HAUSSE
LES PRINCIPAUX MARCHÉS EUROPÉENS OUVRENT EN HAUSSE

PARIS (Reuters) - Les principaux marchés d'actions européens ont ouvert en hausse mardi, tentant ainsi de confirmer le vif rebond enregistré la veille, même si la prudence reste de mise au lendemain de l'ouverture aux Etats-Unis d'une nouvelle saison de résultats avec les trimestriels d'Alcoa.

En Asie, la Bourse de Tokyo a terminé en nette progression de 2,58%, portée par le repli du yen, tandis que celle de Sydney finissait à un plus haut d'un mois.

À Paris, le CAC 40 s'adjuge 0,37% (14,31 points) à 3.838,14 points vers 07h10 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,66% et à Londres, le FTSE 0,61%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 gagne 1,01%.

"Les indicateurs techniques à court terme signalent un courant positif dans la reprise et il devraient permettre à l'EuroStoxx 50 de s'établir au dessus de sa moyenne mobile sur dix jours", commente Thorsten Grisse, analyste technique de Commerzbank.

Le climat positif est également alimenté par un reflux des craintes liées aux pays les plus endettés de la zone euro, en particulier vis-à-vis de la Grèce, après la décision des ministres de la zone euro de débloquer une nouvelle tranche d'aide à Athènes.

Aux valeurs, EDF enregistre la plus forte hausse du CAC 40 avec un bond de 6,79% provoqué par l'annonce du gouvernement d'un relèvement des tarifs de 5% en août 2013 et de 5%, encore, en août 2014.

LVMH prend 1,32% au lendemain de l'annonce du rachat de l'italien Loro Piana pour 2 milliards d'euros . Renaissance Capital est passé à l'achat sur la valeur.

Sur le marché des changes, le dollar confirme sa progression, après avoir atteint 101,54 yens, un plus haut de cinq mois, et 1,2886 pour un euro, non loin du plus haut de sept semaines atteint vendredi à 1,2806.

Les emprunts d'Etat allemands restent relativement stables, tandis que l'or spot augmente de près de 2% autour de 1.256 dollars l'once, après avoir franchi la veille un seuil technique.

Les cours du brut évoluent peu et marquent une pause après avoir fortement augmenté sur des craintes de perturbations d'approvisionnement en provenance du Moyen-Orient.

Nicolas Delame pour le service français, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant