Les principales plaintes dans le logement portent sur le dépôt de garantie et les troubles de jouissance

le
0

La Confédération générale du logement vient de présenter son baromètre annuel des plaintes des usagers du logement (locataires, propriétaires ou copropriétaires). Elle a reçu 2934 demandes et réclamations en 2015, soit 25 % de plus en un an. La répartition des plaintes reste proche des années précédentes. Les problèmes liés à la location représentent les trois quarts d'entre elles. Les deux premières causes sont la non-restitution du dépôt de garantie et les troubles de jouissance (insalubrité, humidité, conformité électrique, fuites d'eau, chauffage…). Viennent en deuxième place les problèmes liés au poids des charges locatives, à la répercussion jugée abusive et injustifiée de certaines charges sur le locataire. En troisième position, les demandes d'aides concernent les travaux et les désaccords pour déterminer qui doit payer la facturer. La CGL note d'ailleurs que les réclamations sur ce thème progressent depuis 7 ans, soit depuis l'origine du baromètre. Les quatrième et cinquième places portent respectivement sur le délai de préavis à respecter lorsque le locataire ou le propriétaire souhaite mettre fin au bail et sur les expulsions, les demandes augmentant sur ce sujet depuis la création du baromètre en 2009. En revanche, les litiges liés au loyer sont en baisse.

Baromètre annuel des plaintes des usagers du logement - CGL

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant