Les principales Bourses européennes ouvrent en légère hausse

le
0
LA BOURSE DE PARIS OUVRE EN LÉGÈRE HAUSSE
LA BOURSE DE PARIS OUVRE EN LÉGÈRE HAUSSE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en légère hausse jeudi, dans un climat attentiste mais toujours marqué par l'espoir de nouvelles mesures de soutien de la part des banques centrales.

À Paris, le CAC 40 progresse de 0,62% (+21,31 points) à 3.459,57 points vers 07h40 GMT. À Francfort, le Dax est quasi-stable (-0,03%) et à Londres, le FTSE avance de 0,13%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 gagne 0,51%.

Les espoirs de voir les grandes banques centrales, Réserve fédérale (Fed) et Banque centrale européenne (BCE) en tête, intervenir pour soutenir une activité économique en berne et tenter d'endiguer la crise en zone euro est le principal facteur derrière un mouvement haussier à l'oeuvre depuis cinq semaines sur les marchés d'actions.

Ces espoirs sont encore alimentés ce jeudi par les derniers indicateurs en provenance de Chine. Ceux-ci ont fait apparaître de nouveaux signes de ralentissement couplés à un repli de l'inflation, laissant ainsi une marge de manoeuvre pour de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire.

La séance est également animée par des publications de résultats. Nestlé grimpe de près de 2% après avoir fait état de résultats semestriels meilleurs que prévu et confirmé ses prévisions pour 2012.

A contrario, Commerzbank chute de plus de 3% après avoir dit s'attendre à ce que ses résultats baissent au second semestre par rapport au premier en raison de la dégradation de l'environnement de marché, ce qui a conduit le groupe à annoncer une revue stratégique.

De son côté, Crédit Agricole gagne 0,8%, la banque ayant confirmé avoir reçu des offres de la part de plusieurs acteurs bancaires pour reprendre la totalité du capital de sa filiale grecque Emporiki.

Sur le marché des changes, l'euro est stable face au billet vert, évoluant autour de 1,2365 dollar, non loin d'un plus haut d'un mois atteint mardi à 1,2443 dollar.

Le climat est aussi à la détente sur les marchés obligataires, le rendement des taux espagnols et italiens évoluant en baisse tandis que celui du Bund allemand progresse.

Blandine Hénault pour le service français, édité par Natalie Huet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant