Les principales bourses européennes ont ouvert en hausse

le
0
LES PRINCIPALES BOURSES EUROPÉENNES ONT OUVERT EN HAUSSE
LES PRINCIPALES BOURSES EUROPÉENNES ONT OUVERT EN HAUSSE

PARIS (Reuters) - Les principales bourses européennes ont ouvert lundi en hausse, les investisseurs retenant des élections européennes le fait que les pro-européens conserveront le contrôle du Parlement européen.

Le scrutin a pourtant été marqué par une forte poussée des eurosceptiques, notamment en France où le Front national est arrivé en tête, un événement qualifié de séisme pour la France et l'Europe par le Premier ministre Manuel Valls.

Même si les eurosceptiques semblent en passe de doubler le nombre des sièges qu'ils détiendront dans le nouveau Parlement européen, ils n'empêcheront pas les forces favorables à la dynamique européenne de conserver le contrôle de cette assemblée.

À Paris, le CAC 40 prenait 0,54% à 4517,30 points vers 07h20 GMT tandis qu'à Francfort, le Dax progressait de plus de 1% après avoir battu son record absolu en atteignant en début de séance 9.834,36 points.

Les indices européens confirmaient la tendance avec +0,46% pour l'EuroStoxx 50 et +0,9% pour le FTSEurofirst 300 dans un volume d'activité réduit en raison de la fermeture des Bourses de Londres et Wall Street.

Les marchés, qui avaient largement anticipé le triomphe en France du parti de Marine Le Pen, sont soutenus par les fortes performances de Wall Street, où le S&P 500 a battu vendredi un record de clôture ainsi que par la victoire du milliardaire Petro Porochenko à la présidentielle en Ukraine, dans laquelle ils veulent voir une promesse de stabilité politique, font valoir des analystes.

"Les résultats en France étaient largement attendus et les marchés européens sont soutenus par les gains enregistrés à Wall Street et en Asie", explique Ion-Marc Valahu, analyste pour la société de conseil en investissements Clairinvest.

Aux valeurs, Atos prenait plus de 4% dans les premiers échanges après l'annonce par la société de services informatiques d'un projet d'offre publique d'achat de 620 millions d'euros sur le groupe informatique français Bull afin de créer le numéro un européen du stockage de données à distance ("cloud"). Le titre Bull bondissait de plus de 20%.

Les banques italiennes avaient le vent en poupe après la victoire du parti de centre gauche du président du Conseil Matteo Renzi aux européennes. Banco Popolare di Milano progressait de 4,5%, avec également de fortes hausses pour Intesa Sanpaolo et UniCredit.

Sur le front du pétrole, le baril de Brent est redescendu sous les 110 dollars le baril après l'annonce de la victoire de Petro Porochenko à la présidentielle en Ukraine.

Sur le marché des changes, l'euro a touché lundi un plus bas de trois mois face au dollar dans l'attente de déclaration du président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, qui doit s'adresser au Forum de la BCE à Sintra, au Portugal.

(Patrick Vignal pour le service français, avec Sudip Kar-Gupta à Londres)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant