Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse

le
0
LES PRINCIPALES BOURSES EUROPÉENNES ONT OUVERT EN BAISSE
LES PRINCIPALES BOURSES EUROPÉENNES ONT OUVERT EN BAISSE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse lundi, affectées par l'annonce d'une forte contraction du secteur manufacturier chinois et dans l'attente de la réouverture de la Bourse d'Athènes après cinq semaines de fermeture.

Une vingtaine de minutes après le début des échanges, l'indice CAC 40 cède 0,10% à 5.077,53 points à Paris. À Francfort, le Dax perd 0,21% et à Londres, le FTSE recule de 0,12%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 0,17% et le FTSEurofirst 300 avance de 0,20%.

A Athènes, les transactions reprennent à 7h30 GMT, avec un encadrement des opérations pour les investisseurs locaux. L'indice principal de la place financière grecque devrait ouvrir en baisse de 15,2% à en croire la tendance des futures.

L'annonce d'une contraction marquée de l'activité manufacturière en juillet

en Chine, la plus forte depuis deux ans, entretient par ailleurs les craintes sur la croissance économique chinoise.

La poursuite de la saison des résultats exerce au contraire une influence positive sur la tendance.

Après l'annonce de résultats supérieurs aux attentes, Heineken et Commerzbank figurent parmi les plus fortes progressions de l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300. L'action du troisième brasseur mondial progresse de près de 3% et celle de la banque allemande de 2,4%.

Autre banque portée par des résultats meilleurs que prévu, HSBC gagne 1,4%, à son meilleur niveau depuis un mois.

L'indice sectoriel des ressources de base cède 0,25% et affiche le plus fort recul au niveau européen. Les matières premières restant sous pression, les valeurs minières évoluent dans le rouge et BHP Billiton, Anglo American, Rio Tinto et Glencore cèdent entre 1,2% et 1,8%.

Nokia, qui a cédé sa filiale de cartographie HERE à un consortium de constructeurs automobiles allemands pour une valeur d'entreprise de 2,8 milliards d'euros, recule de 0,8%. Daimler, maison mère de Mercedes-Benz BMW et Audi, filiale de Volkswagen ont fait alliance pour cette opération.

(Sudip Kar-Gupta; Myriam Rivet pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant