Les principales Bourses européennes finissent dans le vert

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

LONDRES/PARIS (Reuters) - Les principales Bourses de la zone euro ont terminé en hausse mercredi, soutenues entre autres par la baisse de la monnaie unique face au dollar, l'attente du discours que Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale, doit prononcer vendredi à Jackson Hole restant le principal facteur influençant les marchés.

Londres s'est distinguée en finissant dans le rouge, pénalisée par les valeurs minières.

À Paris, le CAC 40 a terminé sur un gain de 0,32% (14,02 points) à 4.435,47 points et le Dax allemand a pris 0,28%. L'indice EuroStoxx 50 a avancé de 0,5% et le FTSEurofirst 300 de 0,28%. A Londres, le FTSE a quant à lui abandonné 0,48%.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street évoluait sur une note prudente, le Dow Jones abandonnant 0,2% et le Nasdaq 0,16%.

En Europe, le secteur bancaire, qui affiche toujours la plus mauvaise performance depuis le début de l'année, a poursuivi son rebond. Son indice sectoriel Stoxx a pris 2%, l'italienne UniCredit 8,04%, l'espagnole BBVA 3,35% et la française Société générale 2,58%, la plus forte hausse du CAC.

Parmi les autres valeurs en vue, le géant britannique de la publicité WPP a gagné 1,89% et inscrit un record après des résultats semestriels marqués par une croissance organique supérieure aux attentes et le relèvement de sa prévision de CA annuel.

Le secteur minier a souffert de la baisse des cours du cuivre, au plus bas depuis six semaines, et de l'annonce par Glencore d'un recul de son bénéfice courant. Le Stoxx des ressources de base a abandonné 1,37%, Glencore 3,06% et ArcelorMittal 2,13%, la plus mauvaise performance du CAC.

Le marché pétrolier a quant à lui creusé ses pertes après l'annonce d'une hausse importante et inattendue des stocks de brut aux Etats-Unis. Vers 15h45 GMT, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) cédait plus de 3% à 46,59 dollars le baril et le Brent 2,2% à 48,85 dollars.

Du côté des devises, le dollar est de nouveau orienté à la hausse face aux autres grandes devises, les cambistes espérant visiblement que Janet Yellen, dans son discours de vendredi lors du symposium de Jackson Hole, nourrira les anticipations d'un relèvement prochain des taux de la Fed.

"Il semble qu'avec l'anticipation d'un message relativement 'faucon' de Yellen (...) le dollar enregistre des gains modestes", a commenté RBC Capital Markets dans une note. "Mais d'autres marchés sont plus circonspects à l'idée de voir Yellen laisser entrevoir un durcissement de la politique monétaire."

L'euro est retombé à moins de 1,1250 dollar, contre plus de 1,13 mardi.

Cette bonne santé du billet vert pénalise l'or, qui cède près de 1%.

(Jamie McGeever; Marc Angrand pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant