Les primes d'assurances s'envolent, comment réagir ?

le
0
Toutes les primes d'assurance vont augmeter de 3 à 5 % en 2013. Il est temps de faire jouer la concurrence. Avec Le Particulier
1- Qui seront les plus touchés?

Les conséquences seront différentes suivant la nature des contrats. Pour les assurances auto, les jeunes femmes vont être les plus pénalisées. Statistiquement, les femmes provoquent moins d'accidents que les hommes. C'est pourquoi les assureurs avaient tendance à leur proposer des tarifs plus avantageux. Avec la fin de la discrimination, elles devraient voir le montant de leurs primes augmenter de 9 à 11 %, soit une hausse de 30 à 100 ¤ par an selon le véhicule. À l'inverse, les hommes devraient pâtir de la fin de la discrimination pour leurs complémentaires santé. Leur consommation médicale est, en effet, généralement moins importante que celle des femmes. L'entrée en vigueur de la directive devrait donc se traduire pour eux par une augmentation de leurs cotisations de l'ordre de 8 à 10 %. Cette hausse ne concernera toutefois pas les contrats collectifs auxquels les salariés adhèrent dans le cadre de leur entreprise, ceux-ci ne distinguant pas le montant des primes en fonction du sexe.

2- Comment réduire le montant de ses primes?

Pour limiter le poids des hausses, il existe trois solutions. La première consiste à réduire les garanties et accepter une protection moins large. Vous pouvez ensuite consentir à des franchises plus élevées, et donc accepter une plus lourde charge en cas de sinistre. La troisième, et sans doute la plus efficace, vous oblige à faire le tour du marché pour trouver une compagnie proposant des tarifs plus attrayants. Tirez d'ailleurs parti de l'entrée en vigueur de la directive pour changer de compagnie, avant ou après le 21 décembre, suivant que vous êtes un homme ou une femme.

3- Comment faire pour résilier son contrat?

Si vous avez trouvé mieux ailleurs, il vous faudra résilier votre contrat actuel. Mais attention à bien respecter les formes, car vous ne pouvez pas mettre fin à votre police d'assurance n'importe comment. La première possibilité consiste à résilier à l'échéance. Il faut informer l'assureur deux mois avant la fin du contrat par lettre recommandée. Vous n'êtes pas tenu par ce délai en cas d'augmentation de la prime. Dans ce cas, vous avez trente jours à compter de la date de réception de l'avis d'échéance pour résilier. Vous avez également la possibilité de mettre fin au contrat en cas de déménagement, de changement de profession ou de situation matrimoniale... lorsque le risque garanti est directement en relation avec l'événement en cause.

LIRE AUSSI:

» Les mutuelles bientôt autorisées à créer leurs réseaux de soin santé?

» Comment assurer son véhicule, après un refus d'assurance?

» Multirisques habitation: êtes-vous bien protégé?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant