Les prévisions de croissance de la France incertaines

le
0
Les hypothèses de croissance retenues par le gouvernement pour parvenir à l'équilibre en 2016 (1% l'an prochain, 2% ensuite) sont jugées optimistes par les experts.

Fin octobre, en ramenant sa prévision de croissance pour 2012 à 1% -la même que celle retenue par les Allemands, mais aussi quasiment au niveau qui était alors celui de la plupart des économistes (0,9%)-, le gouvernement français pensait pouvoir échapper à la critique sur son éternel optimisme. Seulement voilà, en quelques semaines, la situation en zone euro s'est tellement dégradée que les experts voyant l'Europe -et donc l'Hexagone- tutoyer la récession l'an prochain ne se comptent plus sur les doigts d'une seule main… En tout cas, tous ont revu à la baisse leurs hypothèses de croissance, par rapport à ce qu'ils anticipaient cet été encore.

Amortir les chocs supplémentaires 

Si elle se confirmait, cette dégradation de la conjoncture, synonyme de moindres recettes fiscales, compliquerait l'équation budgétaire du gouvernement. L'effort de 7 milliards d'euros annoncé pour l'année prochaine, destiné à respecter «l'objectif intangible» de 4,5% de défi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant