Les prévisions de Chevron déçoivent Wall Street

le
0
CHUTE DE 32% DU BENEFICE DE CHEVRON AU 4E TRIMESTRE
CHUTE DE 32% DU BENEFICE DE CHEVRON AU 4E TRIMESTRE

(Reuters) - Chevron, la deuxième compagnie pétrolière américaine, a fait état vendredi d'une baisse de 32% de son bénéfice trimestriel et présenté des prévisions de production modestes pour cette année en dépit d'une hausse de ses investissements, des annonces sanctionnées par un net recul de son cours à Wall Street.

L'action du groupe perdait 3,44% à 18h36 GMT, sa plus forte baisse en pourcentage depuis octobre 2012, alors que l'indice Standard & Poor's-500 abandonnait 0,5%.

Comme ses concurrents Exxon Mobil, Royal Dutch Shell et d'autres grands acteurs du marché de l'énergie, Chevron s'efforce de compenser la baisse de la production de ses gisements de pétrole et de gaz en investissant massivement dans de nouveaux projets d'investissement.

Le groupe a ainsi consacré l'an dernier 41,9 milliards de dollars (31,0 milliards d'euros) à de nouveaux projets l'an dernier, un budget en hausse de 23% sur un an. Vendredi, son directeur général, John Watson, a dit tabler pour les prochaines années sur un budget d'investissement de l'ordre de 40 milliards par an.

En dépit de cet effort financier, la production de la compagnie a diminué de 3,4% au quatrième trimestre, à 2,6 millions de barils équivalent pétrole par jour (bepj).

Chevron explique que la hausse de la production aux Etats-Unis et au Nigeria n'a pas suffi à compenser le déclin d'autres gisements dans le monde.

Pour 2014, le groupe prévoit une production moyenne de 2,6 millions de bepj, en hausse de 0,5% seulement sur un an et inférieure à ce qu'attendait jusqu'à présent Wall Street.

Au quatrième trimestre, Chevron a réalisé un bénéfice net de 4,93 milliards de dollars, soit 2,57 dollars par action, contre 7,25 milliards (3,70 dollars/action) un an auparavant.

Le chiffre d'affaires s'est établi à 54 milliards de dollars, largement en deçà du consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui le donnait à 64,93 milliards.

Chevron avait annoncé au début du mois que ses résultats du quatrième trimestre seraient "comparables" à ceux du troisième.

Dans le raffinage, les profits du groupe ont chuté de 58% en raison d'une dégradation des marges due pour l'essentiel aux écarts de prix entre différents types de brut.

Le résultat des opérations en amont, de 803 millions de dollars, est inférieur de 560 millions de moins qu'un an plus tôt.

Ernest Schneyder, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant