Les prétendants à la présidence de l'UMP

le
0
Au côté de Jean-François Copé et de François Fillon, François Baroin ou Nathalie Kosciusko-Morizet menacent de se présenter si leurs idées ne sont pas entendues. Le Figaro revient sur les différents candidats plus ou moins déclarés.
o Les certains

Annoncé depuis des mois, la bataille de novembre pour la tête de l'UMP devrait sans surprise voir s'affronter le secrétaire général sortant du parti, Jean-François Copé, et l'ex-premier ministre, François Fillon. Si aucun des deux hommes ne s'est officiellement déclaré, leurs intentions ne sont un secret pour personne, et certaines hautes figures de l'UMP ne cachent pas leurs préférences. Roselyne Bachelot s'est ainsi dite en faveur de François Fillon, pour qui elle compte faire campagne, tout comme Valérie Pécresse, qui n'exclut pas de former un «ticket» avec celui qu'elle considère comme «le meilleur pour nous faire gagner en 2017».

Le clan Copé s'est lui réjoui de la réélection de Christian Jacob à la tête du groupe UMP à l'Assemblée nationale. Le député de Seine-et-Marne est très proche du secrétaire général du parti et sa large victoire face à Xavier Bertrand, candidat officieux de François Fillon, est vue comme un signe posit

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant