Les premiers pas de Mercier à la Justice

le
0
Le tout nouveau ministre de la Justice a mis les formes vendredi devant les magistrats de l'USM (majoritaires) en congrès à Rennes, y compris sur le projet de jurés populaires en correctionnelle.

Double baptême du feu, vendredi, pour le nouveau garde des Sceaux, nommé dimanche dernier : Michel Mercier répondait en début de matinée aux questions de Jean-Pierre Elkabbach, sur Europe 1, avant de se rendre à Rennes où l'Union syndicale des magistrats (USM, majoritaire) tient son congrès annuel.

Outre l'introduction de jurés populaires dans les tribunaux correctionnels, la Chancellerie doit mener à leur terme d'autres chantiers de première importance, initiés par les prédécesseurs de Michel Mercier. Ce dernier a confirmé que l'examen au Parlement du texte sur la réforme de la garde à vue était prévu avant la fin de l'année. Cette réforme est rendue indispensable et urgente par un arrêt du Conseil constitutionnel qui a «retoqué» la garde à vue à la française, au motif que les droits de la défense n'y étaient pas suffisamment garantis au regard des normes européennes.

À peine nommé Place Vendôme, le garde des Sceaux doit également faire face au méc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant