Les premiers observateurs arrivent en Syrie

le
0
Bachar el-Assad n'a pour autant pas tenu lundi sa promesse de retirer les armes lourdes des villes, telle Homs, qui a été pilonnée.

Les six premiers Bérets bleus de l'ONU arrivés dimanche à Damas devaient être rejoints incessamment par une vingtaine d'autres observateurs dans un contexte très appesanti par la poursuite de bombardements sur les villes syriennes. Des tirs de mortiers se sont notamment abattus lundi sur les quartiers de Bayada et Khaldiya, à Homs. Des combats entre loyalistes et rebelles se sont également déroulés à Idlib, au nord-ouest. Près d'une semaine après avoir officiellement donné son aval au plan de Kofi Annan, Bachar el-Assad n'avait toujours pas respecté son engagement de retirer ses armes lourdes des centres urbains, l'un des six points du plan. Après le vote, samedi soir, de la résolution 2042 du Conseil de sécurité mandatant le déploiement des observateurs, une phase de transition s'est ouverte, lourde d'interrogations sur la capacité des Bérets bleus à se déplacer, à exercer leur mission et à assurer leur sécurité. Dans le meilleur des cas, à en croire le por

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant