Les premières flammes de ce diablotin d'Eden

le
0
Les premières flammes de ce diablotin d'Eden
Les premières flammes de ce diablotin d'Eden

Eden Hazard revient dans la ville qui l'a vu naître au foot, à Lille. S'il n'a pas joué sur la pelouse du stade Pierre-Mauroy, il a en revanche massacré les défenses de L1 dès 16 ans, avant d'intégrer la sélection nationale un an plus tard. Retour sur une époque où Hazard n'était encore qu'un gamin.

À la retombée d'un corner, le ballon traîne devant la surface. Contrôle de la semelle en s'avançant légèrement le ballon, frappe à ras de terre, petit filet opposé. Rémi Riou est battu, Yohan Cabaye et Aurélien Chedjou lui sautent dessus : Eden Hazard vient d'égaliser contre Auxerre, et surtout de marquer son premier but en professionnel. Nous sommes le 20 septembre 2008, le petit Belge a 17 ans, 8 mois, 13 jours. Un peu moins d'un an plus tôt, à 16 ans et à Nancy, il fait ses débuts au plus haut niveau. Deux mois plus tard, pas encore majeur, il honore sa première sélection avec les Diables rouges, contre le Luxembourg. Une " montée au jeu " à la 67e qui fait déjà forte impression en Belgique. Du stade Marcel-Picot au Josy-Barthel du Grand Duché en passant par le Stadium-Nord, un gamin est en train de grandir.

Youtube

" Mais ce mec, c'est un extraterrestre ! "


" Je me souviens de sa première entrée en jeu en Ligue 1 ", rembobine Gianni Bruno, formé à Lille et qui s'éclate aujourd'hui du côté du Krylia Sovetov, en Russie. " Avec le centre de formation, on faisait une sortie par mois. Ce jour-là, on était partis voir un spectacle du Jamel Comedy Club. Lui et Badis Lebbihi (aujourd'hui à l'USM El Harrach, en Algérie, ndlr) étaient les seuls à être allés avec le groupe pro. En sortant, on demande le score et on apprend qu'Eden est entré. C'était une fierté pour nous et on était super contents pour lui. " Content, mais pas surpris, car " même s'il a passé les étapes à vitesse grand V, en même temps, c'était assez logique. Il était au-dessus. " Pourtant, trois ans plus tôt, Gianni n'avait jamais entendu parler d'Eden.


C'est qu'Hazard est parti très jeune pour le Nord de la France. Dès 13 ans, alors qu'Anderlecht et le LOSC lui font les yeux doux, son paternel décide de l'envoyer à Lille pour une question de projet sportif et éducatif. Et l'aîné de la fratrie de quatre de pousser tranquillement, à l'ombre, de l'autre côté de la frontière. " Il est parti…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com