Les prélèvements obligatoires sont censés reculer dès 2015

le
1
Les députés ont adopté la nuit dernière en nouvelle lecture le budget pluriannuel 2012-2017. La nouvelle mouture du texte prévoit une hausse des dépenses plus limitée que prévu initialement et des prélèvements obligatoires stables en 2014, puis en recul à partir de 2015.

L'issue était attendue. Après le rejet du Sénat le mois dernier, le projet de loi de programmation des finances publiques pluriannuel (2012-2017) a été adopté avec de légères retouches en nouvelle lecture à l'Assemblée. Ce projet de loi fixe notamment les objectifs du gouvernement sur la durée de la législature avec un déficit limité à 3% du Produit intérieur brut (PIB) en 2013 et à 0,3% en 2017 (après 4,5% cette année).

Le gouvernement a abaissé ses prévisions de dépenses publiques et de prélèvements obligatoires sur le quinquennat, pour intégrer les effets des 20 milliards d'euros de crédit d'impôts pour la compétitivité des entreprises ainsi que les hausses de TVA assorties d'une ref...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mercredi 19 déc 2012 à 08:05

    Les prélèvements obligatoires sont censés reculer dès 2015. NOTEZ cette phrase et l'on en reparle en 2015.