Les préfets mobilisés contre le racisme et l'antisémitisme

le
5
LES PRÉFETS APPELÉS À LA VIGILANCE CONTRE LES ACTES RACISTES ET ANTISÉMITES
LES PRÉFETS APPELÉS À LA VIGILANCE CONTRE LES ACTES RACISTES ET ANTISÉMITES

PARIS (Reuters) - Bernard Cazeneuve appelle les préfets de France à signaler à la justice tout acte raciste, antisémite ou antimusulman commis sur leur territoire à l'heure où le conflit israélo-palestinien attise les tensions entre communautés en France.

"Le contexte actuel des tensions internationales, notamment au Proche-Orient, se traduit par une recrudescence d'actes et de propos à caractère raciste ou antisémite", souligne le ministre de l'Intérieur dans une circulaire datée du 30 juillet.

"Ces faits graves constituent autant d'atteintes aux principes fondateurs de notre République et à l'unité de la nation face auxquels l'Etat doit faire preuve d'une fermeté absolue", ajoute-t-il.

Depuis le début de l'opération israélienne dans la bande de Gaza début juillet, plusieurs manifestations pro-palestiniennes ont été organisées en France, au cours desquelles des slogans antisémites ont été scandés, conduisant les autorités à interdire deux rassemblements à Paris et à Sarcelles.

Soucieux d'éviter tout débordement en France de la crise du Proche-Orient, le gouvernement envisagerait par ailleurs de dissoudre la Ligue de défense juive (LDJ), groupe communautaire radical accusé de violences.)

Un rassemblement de soutien à Israël est prévu ce jeudi soir devant l'ambassade israélienne à Paris et de nouvelles manifestations pro-palestiniennes sont prévues en fin de semaine.

"En plus de la sauvegarde de l'ordre public, il relève de votre responsabilité de signaler systématiquement au parquet compétent, aux fins de poursuite, les actes et propos à caractère raciste ou antisémite", écrit Bernard Cazeneuve dans la circulaire.

La préfecture de police des Bouches-du-Rhône a annoncé jeudi avoir déposé plainte contre X après la découverte de plusieurs inscriptions à caractère antisémite à Marseille.

Les policiers marseillais ont constaté, lundi dans le XIII arrondissement de la ville, la dégradation d'une stèle érigée en mémoire des 30 enfants et 14 adultes juifs arrêtés le 20 octobre 1943 au château de la Verdière et déportés à Auschwitz.

A proximité, les murs d'un magasin ont également été souillés d'une seconde inscription à caractère antisémite.

Une enquête a été ouverte et confiée à la direction départementale de sécurité publique.

(Marine Pennetier, avec Jean-François Rosnoblet à Marseille, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le lundi 4 aout 2014 à 10:51

    les français de souche avec une seule nationalité ont bien du souci à se faire ! Même Marine semble compromise... Reste l'UPR mais jusqu'à quand ?

  • nayara10 le jeudi 31 juil 2014 à 19:21

    Les mouvements pro-Harrre Habes ont le soutien des Préfectures de FRANCE pour tout brûler et pillers les magasins ...Avec une impunité déconcertante ...

  • berkowi le jeudi 31 juil 2014 à 19:16

    Quand aux actes anti français il semblerait que le gouvernement est honte ou évite de se battre contre ce phénomène qui s'appelle dans les quartiers chics 'le french bashing" et plus communément des actes anti français. Pourquoi ? ça je ne n'en sait rien, mais ce qui est sûre c'est que le FN voit ses rangs grossir avec ce problème de société et que si le FN passe, ça durera moins longtemps que les impôts.

  • charleco le jeudi 31 juil 2014 à 18:14

    Ils continuent de confondre antisionisme et anti se mite isme. C'est une perversion de l'esprit. le jour où Israël instaurera une vie normale pour les arabes, le terrorisme cessera de lui-même. Nous sommes gouvernés par des ânes.

  • M7403983 le jeudi 31 juil 2014 à 18:04

    L'enfumage a encore de beaux jours ..... via les préfets et la Taubira qui se fait oublier afin de mieux rebondir via son mentor !!!!!