Les précédents entre la France et la Biélorussie

le
0
Les précédents entre la France et la Biélorussie
Les précédents entre la France et la Biélorussie

Si la Biélorussie peut difficilement être considérée comme une bête noire pour l'équipe de France, elle a quasiment toujours posé des soucis aux Bleus lorsque leurs chemins se sont croisés. En quatre affrontements, la France s'est imposée à deux reprises, a concédé la défaite une fois, pour un match nul. Si l'on met de côté les qualifications pour l'Euro 2016 pour lequel la France était directement qualifiée, la Biélorussie était présente dans le groupe des tricolores lors des deux dernières campagnes de qualification (Euro 2012 et Coupe du monde 2014).

 France 0-1 Biélorussie, septembre 2010, qualifications pour l'Euro 2012 En pleine reconstruction après l'épisode Knysna, l'équipe de France s'apprête à disputer son premier match officiel depuis le triste épisode de la Coupe du monde 2010. Avec Laurent Blanc aux commandes, les Bleus se présentent au Stade de France avec une équipe totalement différente de celle présente en Afrique du Sud. La ligne d'attaque est composée de Loïc Rémy et Guillaume Hoarau, alors que Yan M'Vila et Abou Diaby sont à la récupération. Malgré un public prêt repartir sur de nouvelles bases suite à la mauvaise image véhiculée lors du Mondial, l'équipe de France ne parviendra jamais à emballer la rencontre. Pire, c'est la Biléorussie, avec un but de Sergey Kislyak (86e), qui arrache finalement la victoire en profitant d'une défense fébrile, marquée par le manque d'agressivité de Gaël Clichy et Yann M'Vila. Biélorussie 1-1 France, juin 2011, qualifications pour l'Euro 2012 Pour son premier déplacement en Biélorussie de son histoire, l'équipe de France se présente en leader de son groupe de qualifications devant son adversaire du soir. C'est à l'occasion de cette rencontre que Mamadou Sakho connaît sa première titularisation avec la France. Pour le dernier match officiel de la saison, les Bleus sont peu inspirés et concèdent l'ouverture du score suite à un coup franc excentré qu'Eric Abidal dévie dans ses propres filets (20e). Les hommes de Laurent Blanc ont la bonne idée de réagir dans la foulée grâce à Florent Malouda (22e) qui profite d'une remise judicieuse de Karim Benzema. Plus rien de notable se déroulera dans cette rencontre bien terne. France 3-1 Biélorussie, septembre 2012, qualifications pour la Coupe du monde 2014 Nommé à la tête de l'équipe de France quelques mois plus tôt, Didier Deschamps retrouve pour la première fois le Stade de France dans la peau du sélectionneur. Les Bleus se présentent avec un onze de départ dans lequel figure notamment Christophe Jallet, Rio Mavuba et Etienne Capoue. C'est justement celui qui évolue alors à Toulouse qui ouvre le score sur une passe décisive de Franck Ribéry (49e), pour ce qui restera son unique but en Bleus jusqu'à maintenant. C'est également le cas de Christophe Jallet qui double la mise sur un but improbable. Le latéral droit souhaite centrer mais son ballon termine finalement dans le but adverse (68e), pour une réalisation qui restera dans les mémoires. Les Biélorusses parviendront à réduire la marque par Pulito qui a bien suivi un penalty détourné par Lloris dans un premier temps (72e). C'est finalement Franck Ribéry qui va mettre fin au suspens en inscrivant le but du break (80e) pour ce qui reste la victoire la plus confortable de l'histoire de l'équipe de France contre la Biélorussie. But de Christophe Jallet face à la Biélorussie par buzzensport  Biélorussie 2-4 France, septembre 2013, qualifications pour la Coupe du monde 2014 Cette rencontre organisée dans la petite ville de Gomel a tout du traquenard parfait avec son stade champêtre et ses 12 000 spectateurs. Pour ne rien arranger, la France est menée deux fois au score au cours de ce match. D'abord en concédant le premier but sur un corner (32e), puis sur une frappe de Kalachev (57e) sur laquelle Lloris apprécie mal la trajectoire du ballon. Les Bleus resteront dans le coup grâce à Frank Ribéry, auteur d'un doublé (47e, sp et 64e). C'est finalement Samir Nasri (70e) et Paul Pogba (73e) qui donneront la victoire aux hommes de Didier Deschamps. Symbole d'un changement d'ère, le joueur de la Juventus inscrit son premier but en équipe de France, alors que celui marqué par le natif de Marseille reste son dernier en date.      
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant