Les précédents cas d'avions cloués au sol

le
0
La décision qui frappe le Boeing 787 Dreamliner est rarissime. Rappel des quelques précédents enregistrés dans l'histoire de l'aviation commerciale.

La décision de clouer au sol une flotte entière d'appareils est rarissime dans l'histoire de l'aviation commerciale. «Je n'ai jamais vu cela pour un avion qui vient d'être mis en service», lâche un spécialiste de l'aéronautique en soulignant que le long courrier avec tous ses équipements a été certifié par les autorités de la sécurité aérienne américaine (FAA) et européenne (EASA).

Il existe en revanche des précédents concernant des avions plus «mûrs». Le dernier en date remonte au 26 juillet 2000. Au lendemain du crash du Concorde à Gonesse, près de Roissy, Jean-Claude Gayssot, le ministre des Transports d'alors, ordonne la suspension des vols puis leur arrêt total le 30 juillet. Les certificats de navigation de l'appareil sont annulés le 16 août par l'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA). Les ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant