Les pompiers volontaires font leur révolution 

le
0
Ces 198.000 bénévoles, en proie à une crise des vocations, s'offrent un statut plus protecteur et se réorganisent.?

En proie à une lente érosion qui ronge leurs effectifs, les sapeurs-pompiers volontaires entrent dans une ère nouvelle. Alors qu'ils s'apprêtent à tenir, vendredi et samedi à Nantes, leur 118e congrès national, où sont attendus le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, et le président Nicolas Sarkozy, les 198.000 soldats du feu bénévoles, qui prennent tous sur leur temps de travail et leurs loisirs pour secourir leurs concitoyens, amorcent une double révolution.

 

 

La première, d'une portée historique, passe par l'adoption, le 20 juillet dernier, d'une loi sur le volontariat qui leur offre un statut juridique enfin clair et protecteur. «Jusqu'à l'été dernier, les sauveteurs volontaires intervenaient dans un cadre légal assez flou, grimace-t-on à la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF). En cas d'incidents graves, ils ne bénéficiaient pas de protection pénale…» Ainsi, trois sapeurs-pompiers du centre de secours d'Arles ava

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant