Les pompiers s'alarment de la hausse des appels injustifiés

le
0
VIDÉO - En dix ans, les demandes d'interventions des sapeurs-pompiers ont augmenté de 20%. Près d'un tiers d'entre elles ne devraient pourtant pas leur être adressées.

Vingt-deux millions. C'est le nombre pharaonique d'appels que reçoivent les pompiers chaque année. Sur ce nombre, 32% n'auraient jamais dû arriver jusqu'à eux, mobilisant personnels et empêchant des demandes réellement urgentes d'être traitées en priorité. Un constat valable à Paris comme dans le reste de la France.

Le commandant Stéphane Raclot, des sapeurs-pompiers de Paris, invité de l'émission du Figaro.tv On ne parle que de ça, dénonce l'inflation de ces appels et estime que la «taille critique» a été atteinte. «Avant, nous avions peut-être la possibilité de les absorber, mais maintenant ce n'est plus possible», explique-t-il.

Appels malveillants

De nombreuses raisons peuvent être avancées pour expliquer cette inflation. Certaines ne sont que saisonnières. Ain...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant