Les pompiers de Paris font à nouveau parler d'eux

le
1
Cagoulés et munis d'armes factices, quatre militaires ont été interpellés samedi dernier, dans la capitale.

Samedi dernier, Paris, 6 heures du matin. Un homme aperçoit un groupe de quatre individus, cagoulés et armés en train de rôder à proximité de l'antenne d'un commissariat du 19e arrondissement de la capitale. Inquiet, il prévient aussitôt la police, qui intervient à peine quelques minutes plus tard.

Surprise des forces de l'ordre: les quatre suspects ne sont ni voyous, ni braqueurs, mais des pompiers de Paris et leurs armes se révèlent être factices. Sommés de se justifier sur ce comportement étrange, les versions diffèrent. Certains parlent d'une séance de paintball sauvage, d'autres d'une blague potache à l'occasion d'un enterrement de vie de garçon. Leur taux alcoolémie étant négatif, les quatre pompiers n'ont finalement commis aucun délit, et ont été laissés libres. Mais l'affaire révélée par RTL fait des remous. Moins de deux mois après la mise en examen de douze pompiers de Paris pour viol et violences sur deux engagés, la brigade se serait bien passé

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le vendredi 6 juil 2012 à 13:59

    C pour manifester contre la suppression des prostituées par Taubira ...le rapprochement est "torride" ...