Les policiers dénoncent les projets de Taubira

le
0
Tous grades confondus, ils redoutent que les réformes esquissées ne fassent le jeu des voyous et ne démobilisent les forces de l'ordre.

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, peut bien prendre en privé quelque distance avec les projets de sa collègue de la Justice, les policiers et les gendarmes jugeront leur ministre à l'aune de ce qu'il aura pu leur épargner.

Les réformes discutées dans le cadre de la Conférence de consensus de Mme Taubira«auront un impact direct sur l'activité de police», prévient Nicolas Comte, secrétaire général adjoint du syndicat Unité-SGP-FO (majoritaire chez les gradés et gardiens). «Quand on entend parler de dépénalisation, on a tendance à être heurtés, estime-t-il. Car ce n'est pas en dépénalisant qu'on fait disparaître les délits.» Et le syndicaliste de poursuivre: «La prison ne règle sans doute pas tout, et mieux vaut une peine alternative effective qu'une peine de prison non effectuée. Mais ce à quoi nous croyons le plus...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant