Les policiers accusés de la mort d'un noir à Baltimore en procès

le
0

BALTIMORE, Maryland, 2 septembre (Reuters) - La première audience du procès des six policiers accusés de la mort d'un jeune homme noir après son interpellation s'est tenue dans un climat tendu mercredi à Baltimore. Un dispositif de sécurité renforcé a été déployé devant le tribunal, où des manifestants se sont rassemblés pour dénoncer ce qu'ils ont qualifié de militarisation de la police américaine. Une personne a été arrêtée. A l'intérieur du palais de justice, le juge Barry Williams a rejeté une motion de la défense qui demandait l'abandon des charges contre les six policiers. La mort de Freddie Gray, le 19 avril dernier, des suites de blessures subies après son interpellation une semaine plus tôt, a suscité des réactions de colère et provoqué une journée d'émeutes dans Baltimore. D'après les conclusions du médecin légiste, le décès du jeune homme, qui était âgé de 25 ans, est la conséquence de blessures à la colonne vertébrale subies lors de son transfert dans un fourgon de police. Poignets et chevilles menottés, sans ceinture de sécurité, il aurait été victime de chutes répétées pendant le transport. La défense a dénoncé pour sa part le rôle de la procureur de la ville, Marilyn Mosby, dont elle réclame la récusation. L'affaire est venue s'ajouter au débat sur le traitement policier des minorités et sur l'existence d'un "racisme institutionnalisé" aux Etats-Unis. Après l'audience de procédure de mercredi, le procès débutera véritablement le 13 octobre avec la sélection des jurés. A moins qu'une autre audience préliminaire, fixée au 10 septembre, ne décide de dépayser la tenue du procès au motif de trop fortes tensions dans la ville de Baltimore. (Ian Simpson; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant