Les Pôles de compétitivité ont dopé les dépenses de R&D des PME

le
0
Une étude de l'Insee conclut à une «hausse progressive» de ces dépenses au sein des PME et des ETI intégrées à l'un des 71 pôles de compétitivité.

Les PME ont-elles tiré un bénéfice quelconque de la politique des pôles de compétitivité - ces «clusters» à la française qui cherchent à développer des réseaux comprenant des entreprises de toute taille et des organismes de recherche et de formation, pour favoriser l'innovation? C'est la question à laquelle l'Insee tente de répondre dans une récente analyse.

Décriés lors de leur déploiement en 2005, les 71 pôles de compétitivité font largement moins débat aujourd'hui. Plusieurs d'entre eux sont de renommée internationale, dans des secteurs aussi variés que le logiciel libre, les nanotechnologies, l'agroalimentaire ou encore l'aérospatial. L'étude de l'Insee montre en tout cas que les outils mis en place dans ces pôles pour développer les coopérations, «en particulier des subventions accordées pour financer d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant